AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au nom de quoi ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Ieshige Uchiwa
Chuunin de Konoha
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Au nom de quoi ?    Sam 3 Juil - 16:01

Citation :
Simple RP de réintroduction de mon personnage à sa vie active. No comment.

    Ils étaient en train de bavasser. Pas de doute sur la nature de leur conversation, si sur l'objet de leurs hypothèses fantasques. Ces vieillards passaient la majorité de leur temps dans cette grande salle de réunion, à décider de qui et de quoi était ou n'était pas digne du clan Uchiwa, sans même être capable de se mettre d'accord sur la couleur du purin. La vérité de leur gloire passée et de leur ruine d'aujourd'hui portait à croire qu'ils n'avaient pas trouvé mieux pour garder encore une place importante dans la hiérarchie de ce clan. Ils avaient aujourd'hui convié le jeune Ieshige concernant sa "réintégration" aux rangs militaires de Konoha. C'est là la preuve que tout ce qui portait ce nom maudit leur appartenait, et qu'ils filtraient tout ce qui fuyait au-dehors. Le Chuunin avait pris son mal en patience, et dans cet immense couloir, les remords et inquiétudes le rongeaient. Allaient-ils évoquer le drame qui était la cause directe de tout ceci? Ou se contenteraient-ils de leurs bassesses habituelles? Le jeune ninja en doutait grandement, et tandis qu'il faisait les cent pas devant la grande porte faite d'un bois, on distinguait quelques voix s'élever au-delà de ces murs, dans la dite pièce. Parmi ces ténors, Kengen Uchiwa, le grand gourou de cet instance ridicule. Le visage du damné se déforma lorsque celui-ci pesta après on ne sait quoi, et que la foule se fit muette face à cette grande figure du clan. C'était aussi une chose qui faisait que Ieshige ne se sentait des leurs qu'a moitié : il n'avait aucun respect pour cet homme, pourtant vénéré parmi les fils de l'éventail. A nouveau le calme plat s'imposa de l'autre côté du mur, puis on l'appela. Son sang ne fit qu'un tour, et tandis qu'il restait figé, la porte s'ouvrit lourdement dans un grincement amer. Un adolescent du clan se pencha dans le couloir, invitant une nouvelle fois le Moyenne Classe à se rendre devant l'auditoire. Sans rien laisser paraître de son stress, il pénétra dans la salle, laissant ses pas résonner face à la tension grimpante. Il s'arrêta devant une barrière en bois lui indiquant où il devait se tenir, debout, face à ce qui ressemblait plus à un jury qu'a une assemblée.
    Quelques toussotements dans l'assistance, puis des échanges à voix basses entre les grands manitous de ce délire grandeur nature. Cela durant bien quelques minutes, comme pour intimider un garçon déjà bien mal à l'aise. La sueur perlant sur son front était apparente, mais il renonça à l'essuyer : ce serait la mettre en évidence, et montrer qu'il avait quelque chose à cacher. Pour ces gens là, la moindre occasion de dénigrer un des leurs pour affirmer leur noblesse était aubaine. Le visage fermé de Ieshige semblait ne pas plaire à Kangen, l'un et l'autre se fixant dans les yeux. Le Chuunin repensa alors à toute la haine que celui-ci vouait à son père, les deux hommes n'ayant jamais put s'entendre. Sans doute avait-il rit avec panache à la mort de sa mère. Vite, Ieshige chassa cette pensée de son esprit. S'il devenait paranoïaque, c'était mauvais signe, et être sur la défensive lui donnerait plus de tort qu'autre chose. Enfin, Kangen lâcha le regard, de façon très hautaine, posant ses yeux sur un papier qu'il ne put citer à haute voix qu'à l'aide de ses verres correcteurs, ronds et ridicules.

      _ « Ieshige Uchiwa. Aujourd'hui convié devant cette assemblée bien maigre - chose que je regrette car nous notons quelques absences - pour plusieurs raisons. J'épargnerais le sujet fâcheux de votre relation avec la défunte Negumi Inuzuka, et ce malgré nos avertissements et... hum, disons-le, l'interdiction que nous avions fixé a votre petite amourette. »


    L'Uchiwa grinça des dents. C'est vrai, sa compagne était une Inuzuka. Negumi s'était attiré autant de problème avec son clan que Ieshige avec la sien vis-à-vis de cette liaison. Les vieux fossiles à la tête de leurs familles respectives voyait d'un mauvais œil les relations entre de tels clans, comme si c'était déshonneur de se mélanger. A mainte reprise, le garçon avait été convié ici même pour être sévèrement réprimandé, et la dernière fois qu'il s'était présenté à cet auditoire, on l'avait clairement menacé de bannissement du clan Uchiwa. Le genre de scénario où on vous déconsidère publiquement, avant de vous apposer une marque visible de bannissement, de préférence au visage pour qu'il soit bien en évidence. Puis on vous botte les fesses jusqu'au dehors du quartier, et on vous abandonne comme un chien galeux. C'était rare, mais les quelques shinobis ayant subit cette humiliation sombraient dans l'oublie très rapidement. Comme un seul homme, ce n'est plus seulement le clan, mais tout le village qui était réticent à votre égard. Et Kangen y prenait un semblant de plaisir, ce vieux pervers fanatique de son propre nom. Dans sa tête, Ieshige entendait cette voix qui le sommait d'aller cracher au visage de cet enfoiré. Ses mains se crispèrent un peu plus, et sans doute pouvait-on lire sa frustration sur son visage puisque l'un des membres du conseil le questionna sur son état. Il insinua que Ieshige n'était pas encore prêt à retrouver une vie de ninja, ce que le Chuunin s'empressa de contredire en secouant la tête en signe de négation.

      _ « Je suis tout à fait apte à reprendre mes fonctions! Le village m'y à d'ailleurs autorisé, je retourne à mes occupations à la première heure demain matin. Si je suis venu dans l'unique but d'être salit pour ce qui à été fait, je préfère retourner me reposer Tora-sama. »


    Ces paroles effrontées laissèrent quelques uns des conseillers perplexes, tandis que Kangen souriait comme s'il venait de remporter une victoire de la plus vile des façons. Ieshige resta droit, prêt à tourner les talons. Pourtant, il n'était pas venu que pour être sermonné. Kangen repris de plus belle, justifiant son léger rictus.

      _ « Allons allons Ieshige... Ne sois pas aussi mauvaise langue, crois-tu vraiment que nous perdrions notre temps à "te salir pour ce qui à été fait", il laissa échapper un petit rire franc et forcé, l'arrogance ton perdra mon jeune ami ! Concernant ta réhabilitation , nous y avons mis notre grain de sel, et quelques légers changements vont opérer. Tu sera en charge d'une équipe de Genin, un peu de pédagogie te fera le plus grand bien ! Aurais-je omis de te dire que l'enquête concernant la mort de ta promise a été réouverte? Suite à quelques nouveaux éléments... »


    Le sang du jeune Uchiwa se glaça alors d'une traite. Jusqu'où allaient-ils oser aller pour mettre à mal Ieshige et la mémoire de sa défunte compagne. Enquête réouverte? Son rapport clos, aucun détail ni autre témoignage n'était censé remettre sa parole en cause. Avaient-ils tout découvert, et percé à jour la terrible vérité? Ou cherchaient-ils seulement à faire un peu de zèle? En tout cas, c'en était trop. Mais alors que le Chuunin allait passer la barrière pour protester violemment, deux hommes du clan vinrent s'interposer entre lui et les quelques mètres le séparant de Kangen, un papier à la main. C'était une attestation de transfert, mentionnant son changement de statut. Il était désormais bel et bien un "formateur ninja", en charge des trois Genins dont les noms étaient inscrits sur cette feuille. D'une voix grave, le chef du clan mit fin à cette réunion, et tandis qu'on raccompagnait Ieshige à l'entrée de la pièce, celui-ci jura de faire payer très cher au clan Uchiwa, et surtout à Kangen, le prix de leur affront. Une fois devant ces portes, qui se refermèrent à nouveau, le garçon frappa dans le premier mur qui vint, et s'effondra à genoux ,dans ce couloir vide d'espoir. Il laissa alors aller ses larmes, mêlant colère et tristesse.

    Le destin de Ieshige Uchiwa, venait de prendre une toute autre tournure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au nom de quoi ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frimer, à quoi bon ?
» De quoi parlera le tome 8 ? (Mettez ici vos idées !)
» C'est quoi ce pants? o.O"
» Quoi acheter Gondor [Sda]
» c quoi: "blob frimeur,blob bouffon vert...."et tou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Aato - Que l'aventure commence... :: Hi no kuni :: Konoha Gakure no Satô :: Quartier des habitations-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Manga - BD