AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La foi d'un réprouvé [ PV Jin ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ieshige Uchiwa
Chuunin de Konoha
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: La foi d'un réprouvé [ PV Jin ]   Mer 7 Juil - 21:30




    Ieshige était devant ces murs qui détiennent la vérité universelle. Enfin, une vérité universelle. Le Pays du Feu, et à fortiori ses habitants, en avaient foi, sans soupçonner une seconde qu'ailleurs, ont croyait en une toute autre doctrine, avec tout autant de ferveur. Les chemins vers le divin étaient multiples, mais amenaient-ils vraiment au même endroit? On est en droit de se le demander, et ce parce qu'un jour ou l'autre, on y est tous confronté : à la foi, je veut dire. Qu'on croit ou pas, on fait le choix de s'en nourrir ou de la rejeter. Et l'Uchiwa ne faisait pas exception, précisément parce qu'il était Uchiwa. Ces derniers étaient directement liés aux lois les plus célestes, leurs pouvoirs ancestraux en témoignaient. Nombre de jeunes femmes du clan se dirigeaient d'ailleurs vers la voie des prêtresses, veillant sur les traditions et connaissances spirituelles de ces lieux. Une tâche qui incombait à celles et ceux qui vouaient leur existence à des entités du registre de Tsukuyomi, dieu de la Lune et de la nuit, ou encore Amaterasu, sa sœur, déesse du soleil. Des noms qui n'étaient pas inconnus au Chuunin de Konoha, bercé par ces mythes Shintoïstes, dans lesquels certains trouvaient force et courage. Et parce qu'il ne savait dans le creux de quelle épaule poser sa tête, afin de s'alléger de quelques tracas, Ieshige se tourna à nouveau vers sa foi, pourtant pas si inébranlable que ça.
    Son ombre flânait au pied de la colline au sommet de laquelle on avait bâti le bâtiment de culte, au bout d'un chemin bordé de statues toutes aussi significatives les unes que les autres. Une aura étrange gorgeait cet endroit, à mi-chemin entre perverse et bienfaitrice. Sans doute une chose qui échappe au genre humain, trop subtil pour nous autres mortels. Le jeune homme s'était enveloppé dans une cape sombre, crâne encapuchonné. Sur son épaule, accompagnant sa silhouette pour la rendre difforme, une boule de poile orange et noire qui n'était autre que Shyoutei, contrastant fortement avec la tristesse émanant du Uchiwa. Le conseiller du Roi Félin était "en mission", chargé de surveiller le détenteur du pacte. Ses actes récents prouvaient ses faiblesses, et sa royauté voulait vérifié que le ninja était bel et bien digne de son titre. A croire que le monde entier s'acharnait sur lui en ces temps rudes, à commencer par son clan, qu'il avait quitté hier suite à la réunion. Il était suivit, il le savait. Kangen soupçonnait quelque chose le concernant, il l'avait mis sous filature, guettant l'opportunité de le châtier. Et tandis que le garçon aux yeux azurs monta une à une les marches du temple, lentement, le félin ronronna, comme pour manifester son ennui. Stupide animal.


    Lorsqu'il passa le vestibule nacré du sanctuaire, il laissa reposer à ses pieds ses tristes frusques, et alla revêtir une "robe", comme tout initié qui souhaite consulter une prêtresse. Une vieille femme vint le cueillir à l'entrée, sans mot, car elle savait qui il était, connu comme tout Uchiwa qui vient en ces lieux. Dans le silence le plus total, rythmé par les douces mélodies du temple, le jeune Ieshige suivit celle qui était jadis une ravissante jeune sibylle elle aussi, aujourd'hui simple fantôme qui hante ces couloirs toujours embaumés d'une odeur si singulière. Avec des gestes, elle lui désigna un présentoir d'ébène sur lequel reposaient lesdites tuniques de cérémonie, d'un gris bleuté pour les hommes, et d'un blanc immaculé pour les femmes. D'un signe de tête, il la remercia, elle le salua à son tour, puis s'en alla dire quelques prières. Tandis qu'il enfilait le vêtement, le jeune Uchiwa fusilla Shyoutei du regard, qui venait de marmonner quelques injures à l'encontre de la dame. Sans ranger sa fierté, le tigre se tût, avant de rejoindre à nouveau l'épaule de son invocateur. Les félins n'entretenaient pas de relations avec les croyances humaines, ce qui faisait que l'atmosphère d'un tel lieu leur échappait, au point de leur faire oublier le respect que l'endroit méritait. Enfin, le Chuunin pris lentement la direction d'une grande pièce, où une jeune femme attendait - elle ne l'attendait pas lui, nulle ne sait d'ailleurs vraiment ce qu'elle attendait. Délicatement, il s'approcha d'elle, avant de prendre la parole d'une voix enrouée par ces lieux.

      _ « Aïniku-sama... prêtresse du Feu. J'ai tant de choses qui me tracasses. Tant d'autres qui me semblent futiles. Tout n'est plus très clair dans ma tête, j'ai d'ailleurs même douté de l'utilité de ma venue e... »
      - « Ne doutez jamais, Ieshige-dono,
      dit-elle sèchement en le coupant. Ne vous l'ai-je donc pas assez répété? »


    Puis il se tût. C'est vrai, à chacune de leurs rencontre, quand il s'était plein de perdre foi, elle l'avait rappelé à l'ordre. La dernière fois, quand était-ce... ah oui, pour le décès de sa mère. Pour un enfant, c'est dur de se dire que des êtres qui nous veulent du bien et qui savent dépasser la mort, n'empêche pas les nôtres de nous quitter. Et puis avec le temps, on apprend qu'il ne nous veulent peut-être pas tant de bien. Pour en revenir à Aïniku, elle persistait à l'appeler "Ieshige-dono", ce qu'elle faisait avec chaque ninja qu'elle respectait comme un autre. Pourtant, elle était un peu plus vieille que lui, mais elle le faisait. Une rigueur qui ne lui avait jamais fait défaut. Mais tandis que le jeune homme réfléchissait pour remettre ses idées et questions en place, et demander de l'aide à celle à qui il venait en réclamer, le félin l'accompagnant ronrona. Mais cette fois-ci, ce n'était pas de l'ennui. Ieshige lui aussi l'avait sentit. Derrière-lui, un homme aux cheveux d'ébène. Sans se tourner vers celui-ci, et en relevant la tête comme pour casser l'infériorité qu'il avait marqué devant la prêtresse, il demanda d'un ton éloquent.

      _ « Tu es un de ceux de Kangen... venu pour m'épier même jusque dans mon repenti..? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Uchiwa
Chuunin de Konoha
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation: 0
Affinités: Katon

MessageSujet: Re: La foi d'un réprouvé [ PV Jin ]   Jeu 8 Juil - 11:53


RP [Ieshige] ♦ Tant de questions et si peu de réponses...
    « Tu n’es qu’un sombre idiot Jin ! Tu te rends compte que par tes actes, c’est la réputation de ta famille qui empathie !? Que veux-tu à la fin ? Tu crois qu’on a tous oublié ton erreur avec cette fille, Megumi !? Tu n’es que Chuunin, à ton âge, j’étais un Juunin déjà, proche d’être dans l’lélite du village. Tu négliges ton entraînement et tout ce qu’il y a autour, tu as des capacités, alors ne passe pas à coté. «

    Jin retenait un soupire. Ca devenait vraiment grotesque toute cette histoire à cause d’un simple nom de famille et d’une capacité héréditaire. Le jeune homme observait son père qui pétait un câble en direct dans le salon de leur maison. Il semblait bien irrité cette fois, enfin, cette fois, pour changer, parce que pratique tout le temps, il était énervé contre Jin. Pas assez de résultat, des capacités non exploitées, bref, tout le tralala habituelle. Le dit Uchiha se redressa doucement, posa son regard noir sur son père, il ne disait rien. Jin restait calme, silencieux, sur son visage, ses traits fins masquaient toutes ses émotions, c’est comme si le Chuunin était complètement dépourvue de la moindre humeur passagère. Ni colère, ni joie, ni sourire, ni larme, absolument rien.


    « Au final, l’important reste l’image que l’on donne. Donc on ne reste pas complètement soit même, on est ce que les autres désirent que l’on soit, n’est-ce pas, papa ? «

    A ces mots tranchants, mais véridiques, Arashi se figea sur place, restant complètement paralysé par les propos que son fils avançait. Le père tourna légèrement la tête, regarda droit dans les yeux son enfant. Sa femme, Yume, était nichée dans la cuisine, elle en avait plus que marre du comportement de son mari envers son fils, mais elle l’avait bien trop longtemps disputé sur ça, désormais, elle était fatiguée. Arashi fit un pas, puis deux, son fils ne baissait pas pour autant les yeux et l’homme leva un bras, le mit dans sa poche et ressort un pendentif qu’il mit dans le creux de la main de son fils après s’en être saisit. Jin ne prêta aucunement attention à l’objet en question, il préférait fixer son père. Arashi recula, ferma la main de Jin avant de se mettre dos à lui. Il lui expliqua qu’il s’agissait d’un objet que tout Uchiha se devait d’avoir, le symbole du clan, l’éventail aux deux couleurs. Jin grinça des dents, il voulait riposter quelque chose, mais à quoi bon hein ? Son père n’avait toujours pas comprit ce qu’il voulait lui faire passer comme message. Jin soupira lourdement, fourgua le bijou au fin fond de sa poche de pantalon et se dirigea vers sa chambre. Il n’avait pas faim, il s’excuserait demain auprès de sa mère, mais là, il devait accuser le coup, simplement. Une fois dans sa chambre, Jin ferma la porte doucement avant de donner un coup de pied dans le vide. Il ne voulait vraiment plus rester dans cette maison, mais en avait-il vraiment le choix ? Le salaire de shinobi n’était pas encore assez haut pour pouvoir avoir une location. Jin passa une main sur son front, sa tampe qu’il caressait doucement. Il devait se calmer, s’énerver ne rimerait strictement à rien. Il se laissa tomber sur son lit, fixa le plafond en bois un long moment, dans le silence le plus complet avant de sentir la fatigue l’envahir, son corps devenir lourd, ses pupilles aussi et il trouva finalement le sommeil, tard dans la nuit, le cerveau tourmentait.

    Au petit matin, Jin sentit une chaleur incroyable lui chatouillait le visage, il ouvrit les yeux, les ferma aussitôt, éblouit par la lumière du soleil qui traversait ses fenêtres. Le jeune homme s’ébouriffa les cheveux en regardant autour de lui. Il avait dormit d’un coup et pourtant, il était quand même prit d’une immense fatigue. Jin bailla avant de se redresser et d’aller dans la salle de bain. Une douche, puis il irait au temple avant de commencer sa journée de garde aux portes de la ville. Quelques minutes après, Jin sortit de la salle de bain, s’habiller d’un haut simple, à manches courtes avec un pantalon noir aussi. Il sortit de chez lui après avoir remarqué qu’il était bien seul. Son père devait être en mission, réunion ou autre et sa mère, partie faire des courses. Jin traversa le village encore endormit, il était très tôt à vrai dire. Il se dirigeait vers le temple qui se trouvait en amont. Une fois devant le temple, il serra les poings. C’était la seconde fois qu’il venait en ces lieux sacrées. La première fois remontait à sa montée de grade. Jin hocha légèremement la tête, ferma les yeux pour sentir une douce brise caressait son visage et soulevait ses quelques mèches rebelles noires. Il se décida à entrer, mais fut prit d’un violent frisson qui traversa toute sa colonne vertébrale. L’aura qui se dégageait de cet endroit était des plus étranges. Jin esquissa un bref sourire au coin et pénétra dans le temple sacré. Il avança dans le temple, observa d’un œil curieux le temple, rien n’avait changé depuis sa dernière visite. Il retira ses mains de ses poches, continua d’avançer jusqu’à voir une silhouette au loin. Un autre membre du clan ? Certainement. Il s’approcha un peu jusqu’à entendre la voix de l’homme en question. Il semblait plutôt peu chalante. Jin haussa un sourcil. Le Kangen ? Certainement pas.


    « Ne t’avance pas dans tes propos. Je ne suis ni du Kangen, ni un espion venu t’épier, troubler ta tranquillité. Si je suis ici, c’est simplement que je cherche des réponses à mes questions, des choses qui me tourmentent quotidiennement. «

    Jin hocha un peu la tête avant de fermer les yeux et de soupirer brièvement. Aucune réponse, voilà ce qu’il trouvait, que ça soit ici ou ailleurs. Pourquoi était-il né dans ce clan ? Quelque part, il maudissait les Uchiha comme il les aimait. Tant de tourmentes à cause d’un simple clan…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ieshige Uchiwa
Chuunin de Konoha
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Re: La foi d'un réprouvé [ PV Jin ]   Jeu 8 Juil - 21:03

    Aïniku sembla toute affolée par l'altercation des deux hommes. Le ton agacé de Ieshige ne la trompait pas, et elle craignait plus que tout qu'une dispute violente éclate en ce lieu saint, jusqu'à en venir aux mains. Mais alors qu'elle entrouvrit ses lèvres roses pour s'interposer, le Chuunin posa calmement sa main sur le poignet de la jeune femme, et posa avec décence son regard perçant dans le sien. Elle compris alors qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, ses joues virèrent au rouge puis elle se retira légèrement. Amusé et moqueur, Shyoutei ronronna à nouveau, avant de quitter les humains d'un bond parfaitement maîtrisé, atterrissant avec souplesse, puis d'aller se caler dans un coussin tout ce qu'il y a de plus confortable - et auxquels on ne doit normalement pas toucher. Exaspéré par l'attitude de son compagnon bien dédaigneux ces temps-ci, et ce comme tout les autres, Ieshige se tourna vers Jin, qui prétexta n'être là que pour ses propres soucis. L'ami des félins connaissait bien le mensonge, et il savait le discerner : il n'en était ici pas question. Ce n'était donc pas un homme de Kangen. Peut-être avaient-ils un minimum de retenue les empêchant de pénétrer ici pour des de telles raisons.
    Sans plus s'attarder sur le nouvel arrivant, qui pourtant ne délogea pas, notre protagoniste se tourna à nouveau vers la prêtresse, l'air pensif. Il avait plusieurs questions à lui poser, à commencer par les mystérieux pouvoirs de la lignée Uchiwa, des éveils de puissances qu'on lui avait décrit comme maudits. Il n'en savait pas plus, et l'accès au temple Nakano était plus que bien gardé ces temps-ci. C'était le lieu de toutes les réunions "secrètes" du clan, mais aussi là où se cachaient tout les parchemins liés à l'Eventail et ses membres. C'était un lieu hautement surveillé car il renfermait un tas de choses, dont certaines qui auraient dues rester inconnues à Ieshige. A commencer par ces pupilles qu'on avait refusé de lui décrire car "c'est l'enfer que d'y accéder". Des mots vagues pour lui. Et puis cette fameuse tablette, qui ne pouvait être déchiffrée que par le Sharingan, et même le Rinnegan,. Elle détenait les secrets du Rikodou Sennin, et rares étaient ceux pouvant prétendre l'avoir vu. Si elle venait à être perdue ou voler, ce serait tempête sur le quartier Uchiwa. Intéressé, il questionna donc une fois de plus Aïniku.

      _ « Aïniku-sama, j'aimerais en savoir plus sur les pouvoirs des Uchiwas. On m'a longtemps parlé d'un Dojutsu oublié et très puissant, conférant à son utilisateur le pouvoir d'invoquer les Dieux en combat... mais je n'ai jamais eut droit à plus de clarté à ce sujet. »


    La prêtresse lâcha un soupir, comme si elle s'attendait à ce genre de question. Son visage était à demi éclairé par le cierge qui reposait là à son côté, et sa longue chevelure brune contrastait avec sa robe blanche comme le jour et la nuit. De nombreuses marques recouvraient son corps, comme des sceaux, en langage très ancien, des kanjis indéchiffrables pour qui n'y connaît rien. De ce qu'Ieshige en savait, ces écritures variaient d'une sibylle à l'autre, tout dépendait du Kami auquel elles vouaient leur vie. Et comme elle le lui avait dit par le passé, Aïniku s'était faite prêtresse de Tsukuyomi, ce qui signifiait aussi qu'elle enfanterait obligatoirement un enfant né sous la protection de celui-ci. Tout en fermant délicatement ses paupières, elle retira sa capuche, laissant son visage rayonner un peu plus. Brutalement, elle rouvrit les yeux : ses pupilles avaient viré au rouge sang, rythmées par deux tomoes. C'était donc une Uchiwa, ce qui pourtant ne sembla pas étonner le jeune homme. Il la regardait maintenant avec attention et curiosité.

      _ « Voyez-vous Ieshige-dono, c'est là le Sharingan tel que vous et moi le connaissez, et tel que tout un chacun du clan peut éveiller en période de début d'adolescence pour les plus précoces. Cependant, il y en à en effet des pouvoirs bien plus puissants en notre nom, des capacités terrifiantes. Autrefois sans nom, on l'appelle aujourd'hui : le Kaléidoscope Hypnotique du Sharingan, aussi mentionné comme Mangekyô Sharingan. elle marqua un temps d'arrêt, fermant les yeux à nouveau. Je ne peut malheureusement pas vous en parler plus que cela, premièrement parce que mes connaissances sur le sujet sont infondées et peu étendues... mais aussi parce que je n'en ai pas le droit. Désolée, Ieshige-dono... »


    Shyoutei émit un gémissement comparable à un rire. Il eut droit à plusieurs regards, continuant de se pavaner dans son lit de tissu fin, l'air supérieur. Mais Ieshige n'y fit pas attention, plongé dans ses pensées. Ses divagations pouvaient bien être pure folie. Car il se disait... et si les pouvoirs de cet œil lui permettaient de ramener un défunt du monde des morts? Non, il secoua sa tête pour chasser ces idées de son esprit, de peur de perdre pied. Regard tourné vers le tigre flânant, il semblait pourtant absent, ailleurs. Il se tourna alors brusquement. Il avait faillit en oublier Jin, pourtant toujours bien présent. Comme une illumination, le Chuunin interrogea son vis-à-vis, en regardant son visage de haut en bas.

      _ « La peau couleur lait... les cheveux d'ébène... les yeux noirs corbeau. Dit-moi... à tout hasard. Tu ne serais pas un Uchiwa, toi aussi? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Uchiwa
Chuunin de Konoha
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation: 0
Affinités: Katon

MessageSujet: Re: La foi d'un réprouvé [ PV Jin ]   Lun 12 Juil - 11:16


    Jin se baladait seul dans Konoha, il avait laissé Megumi dans l’appartement qu’on lui avait offert. Il restait silencieux et s’arrêta près d’un banc non loin de la tour du maître Hokage. Jin était pensif, ailleurs, pas connecté à cette réalité. Il fronça les sourcils, croisa les bras contre son torse, leva la tête en l’air pour admirer le ciel étoilé qui surplombait le village. C’était beau, très beau. Il reconnut quelques constellations. Le jeune Uchiha se laissa enivrer par cette douceur inconnue, cette nuit était très belle. Cependant, Jin ne savait pas quoi penser de ce qui lui arrivait, d’elle, Megumi. Ça faisait quelques mois qu’il devait s’occuper de l’inconnue sauvée des flammes pour les shinobis du feu, mais toujours aucune nouvelle de son identité et de son implication là dedans. Il passa une main sur son front, ferma les yeux un instant avant de soupirer profondément. La vache, il était quand même fatigué, mais il devait trouver des réponses à ses questions, surtout que ses parents, principalement son père l’avait un peu rayé de sa vie depuis qu’il était trop avec Megumi. En effet, Jin avait complètement laissé tomber l’entraînement, tout ce que ça impliqué et son sang, sa famille, son clan. Il ouvrit doucement ses yeux, laissant l’éclat argenté de l’astre lunaire l’éblouir légèrement. C’était la pleine lune, et le spectacle était toujours beau à voir. Il sentit alors une présence proche de lui, et se tourna pour apercevoir :


« Megumi… »

    La jeune femme, très belle pour le Uchiha lui offrit un sourire des plus radieux. Elle prit place sur le banc quand Jin se décala un peu. Elle n’avait toujours pas retrouvé la mémoire et on se demandait bien ce qu’elle pouvait faire maintenant. Elle devait reprendre sa vie, la continuer du moins ! Jin se retourna vers elle, sourit un peu.


« Je pensais que tu dormais… »
« Je voulais admirer le ciel. »
« Je comprends, j’adore ça ! «

    Megumi restait comme envoûter par les étoiles qui scintillaient dans le ciel. Elle était étonnée d’en voir apparemment. Jin s’approcha, colla presque sa joue à la sienne et pointa du doigt une étoile filante qui passait à vive allure.


« Fais un vœu, c’est une étoile filante ! »
« D’accord ! »

    La jeune femme rigola et ferma les yeux en pour faire un vœu, Jin fit de même. Que pouvait-être son vœu ? Renouer des liens avec son père ? Peut être… Mais il sentait son cœur battre fort dans sa poitrine, comme si tout le monde pouvait l’entendre ! Il se retourna vers Megumi qui ouvrit les yeux en souriant. Elle se pencha doucement vers lui, Jin trembla un peu, qu’est-ce que…

« Tu as fait le vœu de recouvrir la mémoire ? »
« Non… »


    Jin arqua un sourcil avant de sentir le souffle chaud des lèvres de Megumi chatouillait les siennes, il ferma doucement les yeux en sentant le contact des siennes avec celles de la jeune femme. Son vœu à lui, c’était quoi déjà ?



    Jin cligna plusieurs fois des yeux brutalement. C’était violent comme sorte de flash qui lui revenait en tête. Pourquoi donc ce souvenir ? Cette nuit là ? La nuit où Megumi avait commencé à se moquer de lui, il passa une main sur ses lèvres, comme pour sentir encore la chaleur de l’être aimée dessus, mais rien. Il soupira légèrement. C’était du passé tout ça il devait oublier. Il posa ses yeux sur le jeune inconnu qui se mit à lui parler. Pendant le flash, c’était comme si il avait été amené dans le passé, étrange sensation, mais ça lui arrivait souvent ses temps-ci, il pensait énormément à elle… Jin décida d’oublier ceci pour l’heure et posa son regard perçant sur le Shinobi. Le Mangekyo Sharingan ? Jin haussa un sourcil. Il en avait brièvement entendu parler par son père, une pupille magique en quelque sorte, qui donnait des pouvoirs incroyablement supérieurs à son possesseur, mais qui à force, avait un effet à double tranchant, la cécité du porteur. C’est tout ce qu’il savait, ce qu’il avait apprit par son père, comme s’en emparer, il l’ignorait et il s’en fichait un peu pour l’heure. Il regarda les autres personnes qui semblaient rire de l’homme qui avait agressé à moitié Jin tout à l’heure. Ce dernier resta de marbre jusqu’à poser ses pupilles sur le jeune homme qui lui parla à nouveau.


« C’est exact. Tout comme toi, je suppose. «

    Il haussa les épaules et fit demi-tour, faisant quelques pas. Il n’aimait guère cet endroit, trop prenant, quelque chose de malsain pour lui inonder les murs, les sculptures de ce temple. Il n’était pas tranquille, simplement.


« Je suis Jin Uchiha, fils de Arashi Uchiha, l’un des intendants de la police de Konoha, tu connais peut être… »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La foi d'un réprouvé [ PV Jin ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La foi d'un réprouvé [ PV Jin ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La souveraineté Réprouvée
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Où il est prouvé que l'Olympe peut être en fête sans Ferrero Rocher
» Ce qui prouve qu'elle avait raison (PV)
» Aether et Réprouvé (pv Lapinou)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Aato - Que l'aventure commence... :: Hi no kuni :: Autres lieux :: Village de Jin'hi-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Naruto RPG