AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma vie est entre leur mains [Évent #1]

Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
Animateur RP
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 68

Feuille de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Réputation: 1000
Affinités: //

MessageSujet: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   Mer 14 Juil - 17:48

♣ Grand désert blanc,Mystère de la vie,
Mystère du bonheur de la vie,Au bord du désert de sable et de sel, mais tu ris ♣


Introduction

    Le grand désert blanc s'étend devant leur yeux, une étendue de sable de couleur blanchâtre entre leurs mains, doucereux, c'est comme une fine pluie que la sphère solaire domine parmi les cieux sous un ciel très bleu qui assassine de part ces rayons caniculaire . Ce désert se vit, se contemple, car nous apprécions les reflets de mirages blonds ainsi que ces dunes infinis à perte de vue. Caresser par le doux vent matinal, oui le vent porte des messages, de bons comme de mauvais, aujourd'hui qu'allait-il apporter à nos chers amis ?


    Le jour fatidique était arrivé pour nos jeunes shinobis du pays du vent, l'escorte du célèbre marchand vers le magistral pays du feu était une mission périlleuse en ce qui concerne les nombreux mercenaires recherchant le génie de la marchandise depuis des lustres.

    Parmi les élus il y avait un jeune homme plutôt bien bâti, aux cheveux épineux possédant regard haineux, un esprit jeune et tourmenté ceci dit, son nom, Ookami Seikyo, Anbu du village des sables peu d'individus connaissaient son identité, étant dans l'obligation de préserver leurs anonymats. Un autre homme ? Non nous ne pouvons pas qualifier sa d'être humain mais de bête, une créature à l'apparence n'inspirant pas la sécurité et encore moins la confiance, cette chose était tellement affreuse que l'on se demande pour quelles raisons Haku Sakuya l'a choisit, camouflant sa véritable enveloppe corporelle à l'aide d'un drap noir ainsi que d'un masque ne représentant aucune expression sérieuse et digne d'un ninja de haute renommé, mais il ne faut pas se fier aux apparences, car elles peuvent être trompeuses, de qui s'agissait-il ? Kan'Sei no Tsura, son pseudonyme, redouté, il fait partie de l'élite de son village. Et le dernier élus, le plus jeunes semble-t-il, de long cheveux argenté brillant sous les rayons solaire, attaché en queue de cheval. L'expression sur son visage était différente de celle de ces deux autres collègues l'accompagnant. Un visage serein, décontracté et surtout, ce jeune homme avait l'air sûr de lui peut être même un peu trop. Inspirant la bonne humeur il n'arrêtait pas de jeter un coup d'œil derrière lui au cas où l'ennemie ferait son apparition, l'identité du jeune homme ? Sôra Kumori, lui aussi était un Juunin, apparemment.

    Car effectivement, Sakuya était au milieu, entouré de ces trois garde du corps, l'un était sur le côté gauche, l'autre sur le côté droit et le dernier derrière le chef marchand, une formation défensive qui plus est. Marchant lentement certes, tout en ayant un minimum de vigilance, le vieil homme savait que les assaillants n'allaient pas tarder à faire leur apparition, le temps est compté, principalement pour lui, Haku qui était la malheureuse cible, entourer de trois shinobis possédant une puissance redoutable. Mais sous ce dur soleil tapant, allaient-ils survivre aux multiples assauts de leur prochains adversaires ? Ou périront-ils tout simplement ? Eux seuls, le sauront, car le destin du richissime marchand est entre leurs mains désormais, le chemin vers le pays voisin risque d'être intéressant et ironiquement court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuji Hitokage
Nukenin de rang A
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 30
Localisation : Ain (01)

Feuille de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Réputation: 0
Affinités:

MessageSujet: Fuji guette les lieux   Mer 14 Juil - 23:06

Un nuage de fumée venait apparu sur l'épaule de Fuji. En effet, son compagnon qu'il avait invoqué, venait de lui donner toutes les informations sur le lieu où il devait aller. Cette mission, Fuji ne savait pas comment la régler. Mais il se devait d'aller là-bas. Cet homme semblait entouré de 3 shinobis de Suna. Le jeune Hitokage était à quelques kilomètres de là où se trouvait ces personnes. Marchant dans le désert, avec sa grande veste rose, et son chapeau de paille le protégeant du soleil qui venait frapper le corps du Nukenin fortement. Marchant tranquillement, laissant enfoncer les pieds dans le sable, l'homme au chapeau de paille se dirigeait vers le lieu de sa mission. Il n'y avait pas grand chose à regarder dans ce désert aride. Fuji sorti une petite gourde d'eau et pris quelques gorget afin de s'hydrater correctement. Suite à cela, il se mit à courir et faire de grand bon afin de se rapprocher de la cible. Mais avant ça, il usa de quelques petits stratagème afin de pouvoir mieux gérer la futur situation.


***ACTION CACHÉE***

Derrière une dune, Fuji apparu courant furtivement vers la prochaine dune de sable. Son chakra était a zéro, personne ne pouvait le détecter, du moins il l'espérait. Il avança doucement, et vit enfin les membres en personnes. Comment allait-il faire pour capturer cette homme ? Le Nukenin n'était pas méchant, mais il ne savait pas laquelle des deux parties était la bonne. Cependant, il avait une grande envie de tester ces ninjas de Suna afin de s'amuser.

*Tant pis pour la mission, ces hommes me paraissent très fort, j'ai bien envie de les tester...*


Il commençait à oublier le pourquoi de sa venue. En réalité, Fuji ne vivait pas pour effectuer des missions en tant que Nukenin. Il n'était pas méchant, au contraire. Cependant, il aimait énormément les défis, et surtout les combats contre des personnes forte. De plus, il espérait que sa mette un peu la pagaille, pour cet homme qui devrait certainement venir les rejoindre, car son nom était marqué sur la feuille. Fuji n'avait pas réellement de camp, mais il se mettra dans le camp où il pourra gagner assez d'argent pour continuer son périple. Hitokage Fuji était comme ça. Il ne s'accrochait pas aux gens, et il ne s'initier dans aucun groupe. Montant tout en haut de la dune, Fuji se montra alors aux 4 personnes et cria alors :

Spoiler:
 

"YOOOOOO !!! Que diriez-vous d'un divertissement ? Je suis ici pour cet homme qui est entre vous 3 ? Mais je suis tout seul... C'est embêtant n'est-ce pas ? Alors que pensez-vous de l'offre que je vais vous faire ? SI je réussis à attraper cet homme, Suna me donnera de l'argent pour relâcher l'otage. Je vous le rend, et vous continuez votre mission. Si je perds, je vous accompagne pour l'escorte. Un homme de plus est toujours le bienvenu. Dans tous les cas, l'homme au centre reste vivant, ce qui change c'est mon bonheur... Mouah mouah mouah !!! Je veux juste tester vos capacités jeune shinobi de Suna ? Prêt ?"

Fuji venait d'annoncer son offre. Il se foutait de sa mission en réalité, mais pour pouvoir s'amuser avec les shinobis, il se devait obliger de faire cela. Fuji n'était pas bête, dans tous les cas, il gagnerai de l'argent, mais la première était la solution la plus rapide. Il ne voulait bien entendu la mort d'aucun d'entre eux, simplement se battre, et réussir à les surpasser les 3 réunis. Pour le Nukenin, ce n'était qu'un simple jeu. L'offre allait certainement être accepté par ces 3 ninjas arrogant. Fuji l'espérait. Dans tous les cas, ils n'avaient pas le choix, car le pied de Fuji commençait déjà à s'enfoncer dans le sol afin de prendre appuie pour partir à toute vitesse.

Le jeu allait commencer. Fuji descendit de la pente à toute vitesse, glissant sur le sable. Mais ce fut un peu trop rapide et instable pour lui. Il parti alors le corps en avant, trébuchant dans la descente. Il était désormais sur le ventre, et glissa à toute allure. Une petite bosse s'approchait de plus en plus. Son corps se décrocha du sol, suite à la bosse, le faisant retomber un peu plus loin, lui faisant faire des tonneaux. Il ne semblait pas voir la fin. Mais la grande descente touchait à sa fin. Fuji venait de louper son mouvement de frimeur devant des shinobis de Suna de grandes renommés. En bas de cette pente, il se releva, dandinant de tous les côtés, il regarda alors les personnes à quelques mètre et fait un signe de la main montrant que tout aller bien... Il reprit alors ses esprits, avant de pouvoir passer à l'action. Son corps parti vers l'avant, courant de plein fouet vers eux. Il mit alors une main dans sa veste, pouvant dégainer son sabre, ou des matériaux shinobis. Fuji était maintenant à une distance sécurisante des shinobis. Il se stoppa afin d'analyser la situation. Il attendait maintenant un signe des trois ninjas, et voir ce qu'il allait dire.

*Bon, maintenant que je suis dans le pétrin, essayons de s'en tirer, tout en s'amusant... Ah la la !!! Ça m'excite !!!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Seikyo
ANBU de Suna
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Réputation: 0
Affinités:

MessageSujet: Re: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   Jeu 15 Juil - 0:09

    L’heure était maintenant venue pour Seikyo d’accomplir sa prochaine mission pour le compte de Sunagakure no Sato. Mais, le jeune homme était assez agacé par le choix de « l’horaire » de cette mission. En effet, le jeune loup avait bien demandé à ce que cette mission se fasse de nuit, ainsi, ils auraient un avantage sur leurs adversaire, grâce aux dons de lycanthropie du jeune ANBU. Mais, lorsqu’il fait jour, Seikyo ne peut pas utiliser la plupart de ses pouvoirs qui sont en rapport étroit avec la lune. Le jeune homme allait être contraint de modifier à nouveau les cycles de la lune, afin de pouvoir faire tomber la nuit sur le terrain, sinon il allait être totalement inutile dans cette mission. Le jeune homme n’aime guère ce genre de procédés, car il sait pertinemment qu’il tient ses pouvoirs de la nature, et il considère cela comme un affront de devoir forcer les choses, pour pouvoir tirer son maximum de puissance, c’est pour cela qu’il exécute un certain nombre de missions une fois la nuit tombée, car il n’a pas a modifier les environs pour rien. Mais la, le jeune homme n’avait pas d’autre moyens pour se rendre utile. Il décida d’accompagner le marchand sous le soleil et de faire tomber la nuit, une fois qu’ils auront affaire à un ennemi avec lequel ils devraient engager le combat…

    Seikyo se rendit au point de rendez-vous muni de tout son attirail ninja (katanas, senbons, kunais ainsi que shurikens). Il était vêtu d’une longue cape noire, et son visage était caché par une grande capuche noire. Ses katanas se trouvaient dans son dos, prêts à être sortis. Le jeune homme regarda assez brièvement ses deux compagnons shinobis. Le premier a l’air assez banal : des cheveux argentés, un regard assez niais et candide. Seikyo le connaissait de vue. Il savait que ce shinobi maîtrisait l’art du Katon ainsi que le Taijutsu. C’est donc un ninja assez complet. Mais le dernier ninja qui allait accompagner Seikyo dans cette escorte l’intriguait fortement. Était-ce réellement un humain ? Le jeune loup ne pouvait point l’affirmer. Il ressemble à un amas de tissus surmonté d’un masque. Le tissu semble flotter tout seul, ce qui rend ce personnage très intriguant. De plus, lors de la réunion cher le Kazekage, il a fait de nombreuses allusions au visage de Seikyo. Que lui voulait-il ? Voulait-il réellement récupérer sa précieuse figure ? En tout cas, le jeune loup semblait avoir trouvé quelqu’un à sa hauteur dans ce village assez faible en général…

    Il faisait très très chaud dans le désert reliant Suna à Konoha. Toutes les dunes se ressemblaient pour le jeune loup qui préférait laisser ses deux camarades devant, et suivre les arrières du petit groupe. Le jeune juunin avait l’air très inquiet. Pourquoi lançait-il sans cesse des regards derrière lui ? N’avait-il pas confiance en Seikyo, ou avait-il quelque chose a se reprocher ? Le jeune homme l’ignorait et n’en avait pas grand-chose à faire à vrai dire. Il se contentait de suivre le groupe, espérant finir au plus vite cette mission. Pour l’instant, ils n’avaient rencontré personne, et le jeune loup trouvait cela un peu trop simple. A peine eut-il fini a refléxion, qu’i aperçut quelqu’un surplombant une dune non loin de leur position. Le ninja avait un drôle d’accoutrement. En effet, il était vêtu d’un chapeau de paille en pointe, ainsi que d’un manteau rose à fleurs. Le jeune ANBU se demanda même si ce n’était pas une blague… Le ninja leur fit une proposition. S’il réussissait à attrapper le marchand, les ninjas de Suna devraient lui donner une somme d’argent en échange de son « otage », mais sinon, il ferait le chemin avec eux… Puis, voulant faire bonne impression, il tenta une glissade sur une dune, mais rata son mouvement et tomba dans le sable. Au lieu d’intimider les ninjas de Suna, il ne fit qu’enlever le peu de crédibilité que lui donnait son accoutrement ridicule… Le jeune homme esquissa un léger sourire et lui dit


    « Crois-tu réellement faire le poids contre nous trois ? »


    Le jeune homme n’avait pas envie de trop tarder sur ce cas… Il n’avait aucunement l’envie de garder le marchand vivant, mais au moins Suna lui permettait d’avoir une couverture pour accomplir ses méfaits et rendre justice à son clan. Il composa quelques signes et le soleil sembla se coucher très vite, le ciel s’assombrit d’un seul coup et une belle lune argentée et parfaitement ronde fit son apparition. Le jeune loup lanca un regard sur la sphère luisante, et son sourire prit des airs sadiques, et il lui poussa un magnifique pelage blanc en même temps que ses griffes et ses muslces se développaient. Seikyo regarda l’amas de drapures et le ninja argenté et fit signe au ninja argenté de garder un œil sur le marchand, pendant que Seikyo et le fantôme allaient montrer au déserteur qu’il n’allait pas leur faire perdre leur temps longtemps… Seikyo se tourna vers le ninja aux vêtements roses et lui dit


    « Contre les loups des montagnes et contre les voisins voleurs, on ne peut pas se protéger. »

    [Ordre : Fuji, Seikyo, Kan
    Ma technique est un genjutsu mais répété trop souvent put avoir des répercussions sur les cycles de la journée, c'est pour cela que j'en parle dans mon RP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kan'Sei no Tsura
Modérateur
Juunin de Suna
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton - Doton

MessageSujet: Re: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   Jeu 15 Juil - 18:36

Log 3. : Sables brûlants de la folie


Kan’Sei ne croyait pas à la chance. C’était trop imprévisible, trop incertain pour lui. C’était ironique, car le « certain » pour lui résidait en la beauté, terme si souvent utilisé de manière générique. Après tout, qu’es-ce que la beauté ? Selon chaque personne, elle change, dira t-on. Que les goûts sont dans la nature. Non. Kao voyait la beauté comme un flocon de neige, prenant différantes formes mais ayant toujours ce petit motif, dessin qui faisait de lui un œuvre de splendeur et non une coquille admirable pour certains, détestable pour d’autres. Vu le nombre de coquillages, il ne vaut pas la peine de le ramasser, après tout. Mais que dire du diamant enfoui dans le sable, alors ?

Jusqu’ici, c’était d’un mortel ennui. Évidemment, pour une créature comme lui, le temps avait fini par prendre une signification différente. Il ne voyait plus la vie comme une longue ligne mais plutôt comme une boucle qui se répète sans cesse jusqu’à ce qu’un coup de ciseau fatidique mette fin à la vie du tisserand. Ainsi à ce moment, ou rien d’intéressant n’arrivait, la bête n’était point lasse. Elle savait pertinemment que très vite, les évènements allaient s’accélérer et s’entrechoquer. Ça, c’était la façon raisonnée d’expliquer la mentalité du masque. Car dans son langage à lui, c’était beaucoup plus simple. Collection. Beauté. V-E-N-G-E-A-N-C-E. Kazekage. Visage. X. X. X. Collection…Seikyo. Et puis après ? Comment ça, après ? Il n’y a rien ensuite, car rien n’est sans cette beauté injustifiée et malhonnête, qui détruit les cœurs des malchanceux d’une injustice frappante et choquante !

Après avoir « rencontré » les membres de l’équipe qu’il serait forcé d’emmener avec lui pour la protection du vieil homme (qui est heureusement d’une laideur époustouflante pour lui) , le voyage avait lentement commencé , à la limite du pathétisme quand il s’agit de vitesse. Pouvait-il marcher plus lentement, ce vieux ? Une créature comme Kao étaient habitués à la rapidité, à l’adrénaline du prédateur. Là, il était forcé de marché en plein terrain à découvert, sous un soleil de plomb, accompagnés de gens lents et plus faibles que lui, tout ça pour éviter une mort inévitable à long terme pour le vieillard. C’était d’une absurdité sans nom pour l’esprit dément de Kao : pourquoi protéger la vie d’un homme laid ? Les laids n’en valent pas la peine ! Ils ne sont que des insectes, déposables, prêts sous la botte du premier venu. Il avait connu ça. Il était ça ! Mais plus maintenant. Maintenant il avait la beauté entre ses mains. Dans les plis des pages des bouquins accrochés à sa ceinture. Maintenant, c’était lui le collectionneur, c’était lui le possesseur de la majestuosité…Enfin, très bientôt. Le visage de la Kazekage manquait à l’appel. Et Kao comptait bien augmenter sa collection pendant ce voyage…Grâce à l’un de ses compagnons, peut-être bien.

Il cherchait à un moyen de camoufler sa mort (accidentelle). Peut-être en lui tranchant la gorge pendant son sommeil ? Non, c’était trop salissant et il risquait de réveiller l’autre shinobi. Un juunin…Pffft. On voyait très vite de par son chakra que c’était un chuunin ayant réussi de justesse un examen de passage décidément trop facile. Même si l’autre ANBU était supposément d’un grade inférieur, Kao aurait volontiers parié sur lui dans un combat entre les deux ( et secrètement prié pour un malheureux incident qui les aurait tué tout les deux ) . Bon, que disait-on. Ah oui. Le tuer. Sans abîmer son visage, évidemment. L’enterrer. Oui. Voilà qui avait plus de sens. On était dans un immense désert, il suffisait d’une petite avalanche de dune et voilà, enterré vivant. On attend une heure, on revient et on récupère la beauté du ninja, puis on laisse son corps là. Oui, l’idée était magnifique. Kao, qui marchait à côté du marchand flanqué des deux autres ninjas, sourit sous son masque. Le destin donnait beaucoup d’opportunités.

Il avait eu bien sûr droit à un long sermon de la part de la Kazekage, qui connaissait les risques d’employer une créature telle que lui. Elle lui avait en effet promis un mort lente et douloureuse si jamais il osait s’en prendre au marchand ou à changer de camp contre un de ses compagnons. Mais bon, ce n’est pas ce qui allait l’arrêter longtemps, tout comme ce ne l’avait pas empêché de collecter trois autres visages depuis son arrivée à Suna, malgré que la Kunoichi l’est mis en garde contre le meurtre de Suniens. Trois malheureux suicides dans la même semaine, ce n’est pas du tout suspect, avait rigolé Kan’Sei avant qu’elle ne lui donne un petit aperçu de sa puissance dont il allait se souvenir assez longtemps. Donc, l’ombre était bel et bien forcée de restée sage un moment et de plus ou moins accomplir sa mission (avec un peu de chance, quelques victimes ) .

Car après tout, il était le chef et aussi le localisateur. Ses douze ans d’errance lui avait permis d’acquérir un bon sens de l’orientation et lui permettait donc de savoir exactement où aller même en plein désert. Les étoiles lui indiquait la direction positionnelle (nord-sud-est-ouest) et certains repères au sol lui indiquait la route, tel que des cactus, des crânes d’animaux ou des débris. Il n’était nullement un senseur et encore moins un érudit, mais il était une créature, et l’animal a le meilleur instinct de survie et d’adaptation qui soit. Alors il avait marché pendant deux jours et une nuit, pour permettre un peu de repos au vieux, et aux ninjas aussi. Ce soleil drainait le chakra des shinobis sans habitude, et lui-même en souffrait. Le soleil est un mécréant. Il détestait le soleil. La plupart du voyage avait été fait jusqu’ici en silence. Le vieux avait un peu discuté avec le ninja aux cheveux longs (imbécile heureux de chuunin). Alors qu’ils étaient assis au bord du feu, le premier soir, Haku s’était tourné vers lui. C’était le genre de laid à garder toujours un petit sourire et un optimisme naïf. Le genre de personne généreux et de qualités douces. Triste personnage ! Si seulement il savait à quel point cette attention était infectée et inutile ? Toute cette bonté ne remplacera jamais le fait que tu n’es pas beau, ou que tu ne l’es plus. Nul besoin d’être gentil quand on est beau, il suffit d’être, et c’est tout.


« Tu sais, j’ai beaucoup insisté avec la Kazekage pour que tu sois le chef de cette escorte. On m’a beaucoup parlé de toi, Kan’Sei. »

« Je ne peux, pas, pas en dire autant, autant. Je ne saurais dire, dire si vous m’insultez en m’obligeant à vous suivre, dans ce déserrrrrt, pour votre misé-misérable vie… Grrrrr…. »

« Tu as peut-être raison , Kan’Sei. Mais la vie m’a apprise qu’on finit toujours par s’entendre, même avec son pire ennemi. »

« Vous n’êtes pas, pas mon ennemi….Vous êtes simplement…. Laid, laid, laid, trop laid. Et vieux….Rawwrrr…. »

Ceci dit, Kao s’était retourné vers le feu en annonçant qu’il prenait le premier tour de garde. Le vieux serait moins ennuyant endormi, et il pourrait regarder le visage de Seikyo tout à loisir…

Et voilà qu’ils marchaient encore et toujours sans jamais vraiment savoir s’ils progressaient. Kao pouvait déterminer les directions mais n’avait pas les habiletés d’un senseur nécessaire pour déterminer la distance. Il avait bien déjà entendu qu’on pouvait faire une relation mathématique entre la longueur de son ombre et la position du soleil, mais les mathématiques étaient loins, loins sous les visages de 73 personnes.

Il y eut enfin du mouvement lorsqu’il aperçut cet homme portant un manteau à fleur et un chapeau de paille. Ondulant en retrait, Kao le regarda s’approcher avec mutisme. Il essayait de discerner son visage à travers les verres teintés de son masque aux crocs acérés. Au sommet d’une grande dune, il cria :


"YOOOOOO !!! Que diriez-vous d'un divertissement ? Je suis ici pour cet homme qui est entre vous 3 ? Mais je suis tout seul... C'est embêtant n'est-ce pas ? Alors que pensez-vous de l'offre que je vais vous faire ? SI je réussis à attraper cet homme, Suna me donnera de l'argent pour relâcher l'otage. Je vous le rends, et vous continuez votre mission. Si je perds, je vous accompagne pour l'escorte. Un homme de plus est toujours le bienvenu. Dans tous les cas, l'homme au centre reste vivant, ce qui change c'est mon bonheur... Mouah mouah mouah !!! Je veux juste tester vos capacités jeune shinobi de Suna ? Prêt ?"

Kao resta silencieux à cette semonce. Il se contenta de jeter un œil aux alentours. C’était très suspect d’un côté et terriblement pathétique comme amorce à piège, de l’autre. Il devait reconnaître qu’il aimait bien son visage, il semblait dans une belle forme et la barbe lui donnnait un certain charme. Enfin, la barbe…Lorsque la peau sécherait, elle tomberait, alors la créature ne pouvait pas compter là-dessus. Mais la vraie beauté est éternelle, non ? Alors ce sujet ferait un bon substitut pour celui de Seikyo, du moins pour l’instant. Le shinobi s’élança vers eux et avant même que son pied ne se mette à trébucher, Kao savait qu’il allait tomber, et ne se trompa point. C’était bel et bien le comble, et Kao aurait pu avoir les mêmes impressions de ridicule s’il n’avait pas été atteint de folie. Alors il resta concentré sur le visage de l’homme en rose.


« Crois-tu réellement faire le poids contre nous trois ? »

Kao jeta un regard au plus beau de ses compagnons. Allait-il vraiment se prêter au jeu de cet homme ? Amusant. Oui. Mais amusant comme le bruit d’une nuque qui se brise, comme le son de griffes pénétrant dans la chair tendre. Le ninja fit alors des madras et le masque leva les yeux au ciel alors que la nuit tombait. Il soupira. Il aurait bien voulu que ce soit vrai. Le problème avec la technique de Seikyo, c’était que la température chutait dramatiquement la nuit, en plein désert. Hors maintenant, il faisait toujours aussi chaud. Il espéra quand même que le chapeau de paille n’allait se rendre compte de rien. Il ne fallait pas sous-estimer la résistance de son visagee, mais après sa fantastique chute, on pouvait difficilement s’attendre à un vrai défi. Seikyo, qui semblait s’être auto-proclamé nouveau chef, fit signe au ninja naïf de garder un œil sur Haku et invita l’ombre à se joindre à lui pour combattre. Kao resta immobile, son drap était collé au sol. Action cachée. Il finit quand même par parler, de sa voix tranchante, nerveuse et sifflante, grondant à la fin de ses mots comme à chaque fois


« Nous…Nous n’avons pas besoin, besoin d’un homme en plus….Mais, mais…. Un cadavreeeee sera bonne source pouuuuur la faune…..Grrrrr….. »

Il renifla l’air. Sa sentait le chakra, sa sentait le piège à planer. Il connaissait l’odeur des pièges, il en était un passionné. Il connaissait.Le message était clair. Oui, il pouvait jouer, mais une créature comme Kao jouait avec la vie et la mort tout autant l’un que l’autre. Il tourna le masque vers Seikyo et l’homme, les indiquant de commencer…


_________________

J'aime ton visage, Invité . Un jour je l'écorcherai et il sera à moi. Ne meurs pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuji Hitokage
Nukenin de rang A
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 30
Localisation : Ain (01)

Feuille de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Réputation: 0
Affinités:

MessageSujet: le début du jeu de fuji   Ven 16 Juil - 22:00

Les hostilités étaient lancées, Fuji était prêt à attaquer, ou du moins, jouer à attrape otage contre les 3 shinobis de Suna. Il s'étaient stopper afin de voir ce que les actuels ennemis feraient face à sa demande un peu provocatrice et arrogante de la part du Nukenin. Mais le jeune Hitokage aimait cela. Après un léger silence de la part des shinobis du pays du vent, Un jeune shinobi prit la parole. Il pensait que je ne pouvait pas les surpasser. Je faisais style que cela ne me touchait pas et je rétorqua alors avec une grande élégance :

"Bien sur, et je vais vous le montrer bien assez tôt !!!"

Dans ma tête je ne pensais pas du tout cela, et je savais que je ne parviendrait pas à les surpasser, mais il fallait montrer que j'étais sur de moi, afin de révéler ma puissance. De plus, les shinobi de Suna envoyé pour cette mission devait surement être l'élite du village. Il devait certainement y avoir aucun shinobi en dessous du grade de Jounin. Puis, le premier a avoir pris la parole, devait certainement être le chef de la mission, ayant prit la parole en premier, et ouvrant les hostilité directement après. Il avait de grande responsabilité, et il se devait de les montrer. Cependant, en tant que chef de groupe, les choix qu'il devait faire était primordial. Il devait certainement manquer de maturité pour répondre à ma provocation par une concentration de chakra, et une technique qui en disait beaucoup trop long sur son style de combat. Sans attendre, il venait de faire passer le paysage du jour, en une nuit des plus obscur, avec une pleine lune rayonnante. Comment quelqu'un pouvait-il faire avancer le court du temps, mise à part un genjutsu. De plus, le climat du désert n'avait pas du tout changé, et la chaleur était toujours présente. On sentait toujours le soleil taper sur notre corps. Cependant, ce shinobi devait être monstrueux pendant la nuit. Repérer ce jutsu devait certainement être quelque chose d'absolument difficile. Pour ne pas trop l'inquiéter, je fis semblant de rien voir. L'effet de surprise sur sa propre technique serait une bonne chose pour contre attaquer. Je pourrai alors le berner en lui faisant croire que je n'avais rien vu. Pour lui, cela ne devait certainement pas le gêner, car il devait surement croire énormément en ces jutsus.

L'autre shinobi aux aspect bien mystérieux et bizarres prit également la parole. Il semblait bégayer. Comment un tel ninja parlant avec peur, crainte et timidité, pouvait être fort. Cependant, depuis mon enfance, je savais qu'il ne fallait jamais se fier aux premières apparences. J'en étais la preuve. Sous mes airs de comique, de fainéant, et de personnage complétement maladroit, une force était bien présente. Voila ce qui m'amenait ici, je voulait vraiment pouvoir montrer mon potentiel et défier des gens qui devait certainement être fort, voir même plus fort que moi. Les 3 ninjas n'avaient toujours pas bougé, seul un shinobi avait fait une technique afin de pouvoir être dans son élément certainement. Je n'en savait rien, mais ce jutsu me semblait bizarre. Vu la rapidité d'exécution du premier, je me doutais que le second avait lui aussi fait quelque chose. Rien ne semblait avoir changé, mais, si ils étaient fort, un ferait certainement l'appât, afin que l'autre puisse se glisser derrière et envoyer le coup fatidique. Mon enfance, et ma soif d'information sur le monde shinobi, m'avait permis de répertorier bon nombre de jutsu. Dans un terrain comme celui la, une attaque Doton, serait certainement monstrueuse. Je pensais aussi, a un jutsu donnant à l'utilisateur la capacité de s'enfoncer sous le sol. le sable, était l'élément le plus facile pour s'enfoncer et se mouvoir. Je m'attendais alors à voir une attaque venant de sous mes pieds. De plus, au premier regard, il me faisait penser à un pantin. Se pouvait-il qu'il soit un ninja capable de contrôler des marionnettes. Ce village était connu pour ce genre de personnes. Je ne savais pas quoi penser, mais j'étais sur mes gardes. La nuit était tombé, et je ne pense pas que son coéquipier annule son genjutsu. En me paralysant moi dans ce jutsu, il pouvait certainement avoir des répercussions sur son camarades. C'est pour cela que je laissais faire. Cependant, laisser agir ce jutsu pouvait certainement être une erreur car je ne pouvait savoir ce qui allait suivre. Son aspect venait de changer grâce à cette lune, donc cela me forcer à croire que ce jutsu était la clé de la suite de ces jutsus. Il fallait donc que je le coupe tout de suite. Du moins, sans ce dôme, il perdrait certainement ses facultés. Mais le moment n'était pas encore venu. Il fallait que je test ces facultés afin de mieux cerner le personnage.


Je pris alors quelques objets dans ma sacoche qui se trouvait sous mon kimono, à l'abri des regards. Mes bras ne bougeaient toujours pas. Je fis alors le premier pas. Mon corps se jeta en avant. J'avais un avantage sur eux, il devait protéger le vieil homme avant tout. Donc pour ne pas qu'ils s'approchent trop, je devais cibler mes attaques sur le vieil homme. Du moins, je limiterai les mouvements d'un shinobi. Je me mis alors à zig zaguer sur le sol sableux, afin d'être plus difficilement attaquer par une éventuelle attaque souterraine. Puis à quelques mètres du groupe, je sorti une bombe fumigène que je lança dans la zone des ninjas. La bombe éclata, cachant complétement la vue à tous les shinobis. J'enchainai alors avec une multitudes de kunais que je sorti de ma sacoche. Je venais de lancer environ 4 kunais dont 2 explosifs sur la zone. Puis arrivant vers la zone, je lança une dizaine de morceau de papier au sol afin de limiter la zone de combat. Ces papiers pouvaient alors éclater à tout moment grâce à mon chakra. Les papiers étaient la, mais ne faisais rien. Je ne savais même pas si ils verraient quelques chose après que la fumée se soit dissipée. L'explosion retenti, je ne savais pas si j'avais touché les cibles ou non, mais je prix la précaution de faire un bon en arrière afin de me tenir à une bonne distance sécurisante du groupe que je venais d'attaquer. Mes premiers combos n'étaient la que pour tester la rapidité d'exécution, leur façon de réagir, et comment ils s'étaient organisés face à une attaque. Grâce à leur prochain mouvement , j'allais pouvoir lire beaucoup de chose à travers eux.

Je sorti ensuite de ma sacoche, pendant qu'il y avait encore de la fumée, et que mes adversaires ne me voyaient pas, je pris un parchemin explosifs, que je colla sous ma veste rose. C'était une contre attaque assez foireuse, mais je pouvais certainement activer ce parchemin au cas où une attaque sous terraine pouvait venir m'attaquer. Je serai certainement un peu touché au dos également, mais l'adversaire lui serait totalement blessé. Je ne voulais pas sous estimer ces adversaires, c'est pour ça que j'allais pousser au maximum ma folie et mes stratégies afin de me tester durant cette épreuve qui n'allait certainement pas se reproduire de nouveau. Il fallait que je profite de l'instant présent. Et c'est ce que j'allais faire. On ne sait jamais, peut être qu'au moment venu, je ne pourrait pas activer ce parchemin. Toutes mes stratégies étaient en place, j'attendais maintenant de voir la réaction de mes adversaires. La nuit était toujours présente, et le ce ninja ressemblant étrangement à un loup, n'avait toujours pas bougé. De plus, je pensais fortement que sa vitesse soit augmenté grâce à cette transformation partielle. J'allais le voir bien assez tôt. Tout était en place désormais, le temps était en ma possession, contrairement à ce que pouvait croire mon adversaire. J'avais déjà trouvé la possibilité de le couper, mais j'espérais ne pas me tromper. De toute façon, j'avais encore un autre moyen de le faire. J'espérais juste que j'ai le temps de faire mon kai au moment voulu, et que la vitesse de cet homme ne soit pas équivalente à un loup, car je ne donnerait pas cher de ma peau. Je pourrais certainement pas esquiver une de ces attaques de face. Je me mis alors en position au cas où une éventuelle attaque arriverait. Je dégaina alors mon katana d'une noirceur exemplaire et le positionna devant moi afin de trancher tout ce qui pourrait être sur mon chemin.

*Je suis prêt !!! Je vous attends les amis !!!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Seikyo
ANBU de Suna
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Réputation: 0
Affinités:

MessageSujet: Re: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   Dim 18 Juil - 15:03

Qui était ce ninja paré d’un manteau rose et tout de blanc vêtu ? Il n’avait pas les caractéristiques décrites par le Kazekage pour être considéré comme l’un des guerriers du sable. Mais, il semblait ne pas tellement s’intéresser au marchand mais plutôt au défi d’affronter trois des plus puissants ninjas de suna. Cependant, en montrant son désintéressement vis-à-vis du marchand, il pourrait très bien tromper les ninjas de suna et tuer Haku alors qu’ils étaient tous concentrés sur ce ninja certes bizarre. C’est pour cela que Seikyo jugeait bon de laisser le moins fort des trois près d’Haku au cas ou. Même s’il est vrai que Seikyo n’a que faire de la vie de ce marchand, il est obligé d’accomplir toutes les missions que lui confie le nindaime Kazekage… en effet, il a promis au Shodaime d’être au service de sa fille autant qu’il a servi le premier Kazekage qui lui a sauvé la vie dans le désert. Sans lui, il serait surement mort ou enfermé dans l’une des prisons de Konoha. Seikyo est un homme d’honneur et il tiendra sa parole même s’il commence a en avoir assez que le Kazekage le prenne pour un esclave à Suna. Avant, le jeune homme s’occupait de toutes les missions d’assassinat et d’infiltrations, et depuis qu’Ayame a repris la place de son père, il doit accompagner des vieillards aigris dans un village qu’il hait et qu’il voudrait détruire.

Le jeune homme venait d’utiliser sa technique qui crée une lune artificielle, et qui donne une illusion de nuit a tous les ninjas aux alentours. En réalité, il avait une stratégie très simple. Les ninjas qui rencontrent Seikyo le prennent toujours pour un ninja qui fonce sans réfléchir, qui attaque et analyse après. En réalité, le jeune loup est tout le contraire. Il avait entendu parler du ninja masqué qui faisait route avec lui jusqu’à Konoha. Il s’agit d’un ninja très talentueux et très intelligent. Le jeune loup veut ainsi tester ses capacités, et pour cela, il doit faire en sorte que le fantôme utilise certaines de ses plus puissantes techniques. Pour ce faire, il va jouer la carte du bourrin jusqu’au bout. Il va faire croire au ninja rose qu’il fonce dans le tas, et ainsi attirer son attention sur le jeune loup. Ainsi, ce ninja masqué aurait tout le loisir de préparer ses attaques, et ainsi de neutraliser leur adversaire. Il s’agit d’une stratégie très simple, mais elle a fait ses preuves bien souvent. En plus, en se battant directement avec le déserteur, Seikyo entend également tester ses capacités. Mais pourquoi veut-il tous les tester ? La réponse est simple. Il sait très bien qu’il n’a strictement aucune chance de détruire Konoha tout seul, alors il essaye de rassembler les plus puissants ninjas, pour ensuite être a la tête de la plus grande armée de ninjas que Konoha n’ai jamais connu, et qui viendrait a bout du village de la feuille…

Le ninja déserteur rose lanca à Seikyo et son compagnon tout un tas d’armes comme des kunais, des parchemins explosifs etc… Le jeune loup sauta pour esquiver les coups. En effet, il était assez loin du ninja rose, donc avait le temps pour anticiper. Un nuage de fumée apparut et Seikyo posa ses deux mains sur ses katanas et en sortit un. Le combat entre les deux ninjas allait se jouer au Taijutsu. La lune se reflétait à travers le magnifique katanas du jeune loup. Le manche de ses katanas était recouvert de dorures, et on pouvait y voir inscrit le nom Ookami et les mots vengeance et honneur. Vengeance et honneur étaient les deux grands buts du jeune homme. Son regard étaient encore plus glacial, et son apparence de loup-garou n’arrangeait rien. Seikyo esquissa un léger sourire, regarda ou se trouvait son adversaire qui lui aussi avait sorti un katana. D’un mouvement ample, il ôta le reste de sa cape qui restait sur son dos et maintenant n’était plus vêtu que d’une sorte de pagne. Le jeune loup espérait vraiment que le ninja masqué, qui semblait faire une fixation sur l’apparence des gens, allait rapidement comprendre le but de Seikyo en attaquant directement le ninja rose. Mais, maintenant l’heure n’était plus aux espoirs. Seikyo lanca un regard bref à la lune qui était toujours là, et il tendit son katana vers le ciel avant de murmurer en fermant les yeux

"Tsuuton : Tsuki no Nakami no Jutsu (Technique de la lame lunaire)"

Les rayons de la lune semblaient être comme attirés par le Katana du jeune homme. Ce dernier était maintenant luisant, comme la lune qui luit dans le nuit. Ainsi, la vitesse et la précision de ses coups était amplifiée. Il écarta les pieds afin de se mettre dans une position stable, lanca un bref regard à Kan avant de s’élancer à toute vitesse vers le ninja rose. Arrivé à une dizaine de mètres de sa cible, il s’appuya sur un pied pour provoquer un nuage de poussière et sauta. La poussière avait pour but d’essayer de déstabiliser le ninja rose, et ainsi Seikyo pourra frapper par surprise. Le ninja arriva un peu au dessus du ninja rose, tint son katana à deux mains et l’abaissa de toutes ses forces comme s’il s’agissait d’un tronc d’arbre à découper. En même temps, le jeune loup prononca ces paroles

"Alors que tu chasses un tigre par la porte de devant, un loup peut entrer par celle de derrière."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kan'Sei no Tsura
Modérateur
Juunin de Suna
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton - Doton

MessageSujet: Re: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   Mar 20 Juil - 0:40


Log 4. : Pieux sombres et salvateurs


Kan’Sei restait bel et bien immobile. Il n’avait pas envie, ni besoin de bouger actuellement. Il se contentait de regarder. Intrigué avant tout par sa beauté modeste, le masque en avait distingué tout les détails. Perdu dans ses rêveries, il en avait presque totalement oublié sa mission et Haku, le vieux laid qu’il devait garder en vie. Il cherchait la page parfaite dans son dictionnaire. Page 619. Premier mot : hectare. Dernier mot : hexadécimal. Son visage était plus long que large, alors l’ombre serait forcer de la poser verticalement sur la page. Fâcheux, car la reliure pourrait abimer le nez… Peut-être qu’en retirant une partie du front et du menton, ce serait encore correct. Le collectionneur soupira : rien n’était jamais aisé ! Mais c’était toute la richesse de sa collection, de sa réunion de beauté . Dans tout les cas, il fallait le récupérer…Ou pas ? Seikyo ou ce ninja ? Lequel était le plus beau ? Kan n’était pas certain. Tuer était très facile, mais tuer tout en gardant la peau intacte, ça ce l’était moins. S’il se battait sérieusement avec, il avait toute les chances de rendre sa beauté innaccessble, et de tuer Seikyo du même coup,m ce qui serait un échec total. Il fallait choisir, soit lui mourait, soit Seikyo mourait. Et Haku. Et l’autre idiot. C’était quand même cher, trois visages (même si deux étaient complètement inutilisables) pour en avoir un seul, qui même si beau ne fait pas de la moitié supérieure de son classement de beauté. Et puis il avait quand une mission à respecter, veux, veux pas. C’était pour le visage de la Kage qu’il faisait toutes ces idioties, que l’imbécile d’archiveur qui lit ces lignes le note soigneusement. Note que l’ombre ne voulait pas tuer si ninja en rose, c’est son rêve qui l’y a forcé. Et point final. La folie de Kan’Sei embarquait ensuite et tout devenait flou.

S’il ignorait la nature précise de ses habiletés, Kao avait bien senti par la façon qu’il s’exprimait que Seikyo était un adepte de la violence physique. Cette lune artificielle avait un lien étroit avec ce beau jeune homme, mais aucune technique particulière ne venait à l’esprit de Kao. Le contraire aurait été étonnant ! Après 12 ans de flânage après le monde, Kao n’avait pas seulement oublié la plupart des techniques d’affinités populaires, mais n’en utilisait plus aucune ! De même, il ne disait jamais le nom de ses techniques. C’était inutile, car il n’appartenait à aucun clan et substituait les sons nécéssaires à l’alliage du chakra par des mouvements de bras [À la Gaara] et quelques fois des madras. De toute façon, personne d’autre que lui ne pourrait jamais utiliser son art de chasse. Il était le seul à saisir la beauté unique et majestueuse des visages, et il le savait très bien. La beauté était réservée à lui seul, un cadeau pour tout les tourments de son existence. Elle était à lui, et à lui pour toujours ! Qu’avait-il à envier de la nature, quand il la tenait dans le creux des pages de sa collection ? Toujours est-il que ce fut l’autre ninja qui débuta le combat ( Le « Jeu » ) en premier. Kao resta immobile. Technique cachée Il ne craignait pas une attaque de face. Le shinobi ennemi était obligé de diviser son attention entre 2 mêmes 3 adversaires placés de façon différant dans son champ de vision. La faiblesse du duo était quand même bien apparente : un vieillard se tenant derrière un ninja qui ne tiendrait pas longtemps s’il était obligé de protéger un autre. Il pourrait bien fuir dans le désert, mais il n’y avait alors rien pour se cacher, c’était perdu d’avance. Alors Kao attendit. Le rose approcha dangereusement puis extirpa un objet qui éclata dans le sable, les dissimulant dans la fumée. Kan’Sei resta immobile. Que devait-il craindre ? Si lui ne voyait rien dans cette fumée, alors lui non plus. À moins qu’il ne possède une anomalie des yeux, mais Kao en doutait. Évidemment, en ne bougeant pas, il dévoilait quand même une position relative, si l’autre avait mémorisé sa position. Mais encore là, Kao en doutait. Le vent balayait les dunes et dans cette fumée il serait impossible de le viser avec précision. Il y eut des sifflements dans l’air, alourdi par le passage dans la fumée. Un Kunaï se planta dans le sol à côté de lui. Un papier y était attaché. Il y eut un éclat sonore alors que les griffes du collectionneur s’extirpaient de son bras, et en un moulinet fin et rapide, Kan’Sei déchiqueta le papier, le désamorçant aussitôt. Il reprit sa position d’origine en attendant que la fumée se disperse, ce qui était relativement rapide vu les vents qui soufflaient en permanence dans le désert de Suna. C’était le pays du vent, non ? Mais il avait d’autres moyens que d’utiliser sa vue. Quand on ne sait pas où viser, on brûle tout. Ses doigts s’agitèrent sous son drap collé au sol.

Son bel allié se dévêtit sommairement – Kao trouva ça un peu bizarre, son attirance s’arrêtait au visage - et se jeta sur leur adversaire commun avec une grande vitesse, provoquant un mouvement d’air qui libéra le champ de vision du fantôme. Il avait une apparence de loup. Voilà donc le lien avec la lune. Cette apparence devait être reliée à ce genjutsu ou à un pacte. Ou bien les deux. Voilà qui était fortement intriguant. Et malheureux. Kan’Sei ne pouvait pas prendre la chance de tuer son acolyte alors qu’il avait une si hideuse apparence, elle risquait de persister après la mort. Une autre raison qui l’obligeait à tuer l’autre. Quel dommage, vraiment. Au moment où Seikyo criait une technique, Kao se concentra. Son drap devint luisant et se mit à couler comme de l’eau en s’étendant autour de lui. Mais ce n’était qu’un moyen de se concentrer. Le vrai danger se trouvait sous le sol. L’ombre avait étendu une ramification complexe de sombressence sous le sable. Au moment où Seikyo abbatit son épée vers le shinobi, Kao ouvrit subitement ses mains sous son draps. Il y eut une multitude de petites explosions alors que trois grands geysers de liquide noir éclatèrent du sol comme une source sous pression. Le liquide coula d’abord sur le sable puis devint fixe et s’anima comme les tentacules d’une pieuvre. Les lianes, de la largeur d’un bras, étaient aussi larges que le bras d’un homme et leur rebord était affuté comme une lame. Le premier geyser rassembla ses filaments en une longue et épaisse lame qu’elle projeta à toute vitesse contre l’ennemi. La deuxième et la troisième se rassemblèrent en une grande masse qui percuta la dune de sable de lequel l’ennemi était maladroitement tombé. Kao agita les bras en dirigeant sa sombressence qui trancha la dune, la faisant s’écraser directement sur la dernière position connue du shinobi en rose.

Et son allié, n’allait-il pas être écrasé ? Non, enfin, probablement pas.

Non ?


_________________

J'aime ton visage, Invité . Un jour je l'écorcherai et il sera à moi. Ne meurs pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuji Hitokage
Nukenin de rang A
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 30
Localisation : Ain (01)

Feuille de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Réputation: 0
Affinités:

MessageSujet: suite   Mar 20 Juil - 20:56

Je me tenais là devant les 2 ninjas que je devais combattre afin de tester ma force et mes stratégies. La lune était toujours présente, mais la chaleur restait la même. Pour plus de protection, j'avais dégainé mon katana d'une noirceur des plus totale. Puis ce shinobi sorti de la fumée que balaya le vent du désert en quelques poignée de secondes après mes explosions. Il avait donc esquivé mes attaques. Mais je n'entendis qu'une explosion, l'autre a certainement du être désamorcé. Le ninja au allure un peu bestiale, en effet il ressemblait à un loup, depuis que cette lune avait apparu. Sa vitesse semblait avoir également augmenté. Surement suite à cette transformation. En quelques secondes, le shinobi de Suna apparu devant moi, en plein milieu d'un saut. Armant son sabre derrière sa tête afin de m'envoyer un coup des plus violents. Je positionna alors mon sabre que je tenait de toute mes forces afin de parer son coup frontal. Le choc des deux sabres raisonna dans le grand désert. Sa force était vraiment monstrueuse. Mes pieds s'enfonça doucement dans le sable. La puissance du choc avait soulevé de la poussière tout autour de nous. La force de ce shinobi était hors norme. Cette transformation lui donnait vraiment beaucoup davantage pour les combats au corps à corps. Quel monstre ?

Je commençais à sentir mon corps faiblir de plus en plus. Je prenais sur moi, forçant pour ne pas me faire trancher. Mais je pouvais déjà sentir la prochaine attaque. Me paralysant de toute part grâce à son attaque puissante, je vis de drôles de tentacules noires foncer droit sur moi, et derrière moi. L'homme qui était resté vers ma cible venait de montrer ces drôles de capacités. Il ne bougeait pas, mais il semblait avoir préparé un jutsu. Avait-il encore des secrets ? Ce shinobi en retraite était vraiment à craindre. Mais la stratégie de Fuji venait enfin d'être fini. La dune commençait à s'écrouler. Nous étions toujours là, le ninja de SUna me bloquant avec sa force. Mais soudain, une lueur derrière moi fut activé, et mon corps explosa. En effet, une note explosive avait été collé sur sa veste rose. Et ce Fuji là parti en un nuage de fumée, avant de disparaitre. En effet, ce n'était qu'un clone d'ombre, jutsus de l'hérédité de son clan. Ce clone ne pouvait que faire des attaques physique, mais ne pouvait pas activer de ninjutsu, tout simplement car il était dépourvu de chakra. L'explosion retenti juste devant le shinobi de Suna, avant que la dune de sable s'écroule. Mais ce n'était pas tout. Fuji avait déjà réussi à immobiliser l'autre shinobi près de l'otage. Un drôle de kunai était planté à côté de lui, en plein milieu de son ombre, qu'il n'entendit et ne vit même pas venir.



***JE RÉVÈLE MON ACTION CACHÉE***

Derrière les dunes, Fuji fit un jutsu de clonage, puis il s'envola alors sur le dos de son aigle qu'il avait invoqué. Il s'envola alors haut dans le ciel et a quelques kilomètre afin de ne pas être repéré par ces shinobis. Pendant tout ce temps, il contourna un maximum, et parti haut dans le ciel. Mais quelques chose lui avait permis de se faire encore moins voir. En effet, le jutsu du shinobi de Suna, permettait à Fuji dans le ciel de ne pas se faire voir du tout. Pour le véritable Fuji, une sphère semblait s'être formé. C'est alors qu'il vit que c'était un genjutsu de zone a effet permanent. Fuji sur le dos de son aigle, descendit et pénétra dans la zone du genjutsu. Il arriva alors à quelques mètres du shinobi qui n'avait pas bougé et fit un signe de la main. Il venait d'utiliser le Kage Nui, jutsus de haut rang permettant de mouvoir ses ombres comme il le voulait. Silencieux, grâce à son aigle, l'attaque des ombre ne faisant aucun bruit, ils ne pourraient certainement pas voir ce qui allait arriver. Chaque branche d'ombre se colla aux ombres des deux ninjas de Suna, et les paralysèrent. Fuji activa rapidement la note explosive, et il fit un KAI afin de rompre le genjutsu du loup blanc. Le soleil revint, et les ombre fut encore plus terribles. Mon geste du kage nui était activé, et les ninjas de Suna ne devaient certainement plus pouvoir bouger étant sous l'emprise de mon Kage Nui. Je restait alors à quelques mètres d'eux, sur mon aigle regardant ce qu'il se passait.


***FIN DE MON ACTION CACHÉE***

Mes ombres les bloquaient alors, les paralysant totalement. Je me trouvais derrière ces shinobis, ne pouvant même pas tourner la tête car tout leur moindre mouvement était contrôlé par moi même. Le ninja de Suna avait certainement du perdre sa transformation, et le sable était complétement abattu sur la zone. Avait-il succombé à l'explosion, ou à la puissance de la dune de sable ? Ou peut être les deux ? Mais je répondis alors à ca dernière phrase :

"Avant de dire de telles phrases, sois sûr qu'aucun autre loup ne traine dans les parages... Mouah mouah mouah !!!"

Je restais toujours sur l'aigle afin de pouvoir me mouvoir rapidement au cas où une attaque arriverait. Mais j'étais maintenant très prêt de l'otage. Un ninja devait certainement être hors course pour un petit moment, et les deux autres devant moi étaient complétement paralysés par mes ombres. Ma stratégie était parfaite, du moins c'est ce que je pensais, je ne connaissais pas les capacités de ces shinobis. J'attendais maintenant de voir, ce qui allait se passer. Je rapprochais alors de l'otage grâce à mon aigle. J'étais tout prêt de lui, prêt à l'attraper. Qu'allait-il se passer ? Est ce que j'allais réussir à mettre la main sur l'otage ? Ou est ce que quelques chose d'inattendue pourrait arriver ?








----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ookami Seikyo
ANBU de Suna
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Réputation: 0
Affinités:

MessageSujet: Re: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   Jeu 22 Juil - 16:11

Qui était ce ninja rose ? Seikyo n’arrivait pas a découvrir ses réelles intentions. Est-ce vraiment un jeu comme il semble le prétendre, ou alors veut-il baisser la garde des ninjas présents. Seikyo pense plutôt qu’il s’agit de la seconde option. A cause de son enfance, de ce qu’il a vécu en compagnie d’On’Kyoku Okura, il ne peut pas s’empêcher d’avoir des doutes sur tout le monde, et parfois même, cela se transforme en paranoïa. Le jeune loup n’a confiance qu’en lui et en trois autres membres de son clan, qu’il considère comme ses frères. Le jeune homme a du mal a voir le bien dans les hommes, car selon lui, la part d’ombre des hommes est prédominante chez tout le monde, mais certains essayent de se persuader du contraire. Ainsi, Seikyo ne voulait pas retenir ses coups contre le Ninja Rose. C’est pour cela, qu’il fit tout pour essayer de lui asséner le coup de Katana le plus puissant possible. Pour ce faire, il avait crée une diversion en provoquant un déplacement de sable avec ses pieds, et pensant que le ninja Rose ne voyait rien, il sauta en l’air pour se trouver au dessus du Rose pour tenter de lui infliger le coup de Katana au niveau du crâne. Mais, le rose réussit à parer le coup de Seikyo, avec bien du mal, certes mais le coup du jeune loup n’avait pas atteint sa cible, ce qui ne plaisait pas du tout à Seikyo. Le jeune homme nota une lueur qui semblait venir du dos du rose. Par réflexe, le jeune homme bondit en arrière, mais son déplacement ne fut pas assez rapide, et le ninja qui se retrouvait être un clone, explosa, et le souffle presque totalement dissipé atteint le bras du jeune homme qui noircit légèrement. Puis, une dune s’effondra juste devant Seikyo. Le ninja utilisa l’une de ses techniques de classe assassin lui permettant de se déplacer très rapidement. Pour cela, il concentra son chakra, resta immobile quelques secondes, et disparut avant de réapparaître quelques secondes plus tard au sommet d’une autre dune. Le bras du jeune loup le faisait souffrir. Mais, Seikyo n’avait pas à se soucier de son bras maintenant. A suna, il y a de jolies Kunoichi qui se feront un plaisir de soigner toutes les blessures du jeune homme. Mais, ce n’était pas non plus le moment de penser à cela. Seikyo avait sous-estimé le ninja Rose, et maintenant, il fera très attention à tout ce qui se passera.

Soudain, Seikyo sentit une boule qui se formait au niveau de son estomac. Le jeune homme leva ses mains vers le ciel, afin de voir ce qui se passait. Son pelage blanc disparaissait peu à peu. Sa musculature devint de plus en plus normale, son visage redevint humain, sa taille diminua et, la chose la plus importante, la lune qu’il venait de créer avait disparu et le voile nocturne des environs se dissipait peu à peu. Comment avait-il réussi à détruire le Jutsu de Seikyo ? A présent, le ninja était bien handicapé car sans ses techniques lunaires, il n’avait pas grande utilité. Mais, il lui restait toujours ses Katanas, ses aiguilles et deux ou trois autres techniques non-lunaires. Le jeune homme doit tout d’abord retrouver la trace du rose. Il l’apercut sur le dos d’un aigle, qui surplombait Haku et le jeune Juunin candide. Seikyo voulait savoir ce qui allait se passer maintenant pour le Juunin. Ce dernier n’arrivait pas à bouger… Il semblait retenu par des ombres bizarres. Le jeune homme poussa un soupir. Le juunin s’était fait avoir bêtement. Mais ou se trouvait le ninja masqué ? Lui aussi semblait être pris dans le jutsu… Cela allait être très interessant de voir comment peut se débrouiller ce ninja lorsqu’il est pris au piège ainsi.

Le jeune ANBU de Suna devait agir. S’il tuait le marchand, il aurait échoué. Et même si la vie de ce vieillard n’est aucunement la priorité du jeune loup, ce dernier ne supporte pas les échecs. Cependant, le ninja rose était très fort. Seikyo se demandait s’il accepterait de faire partie de l’armée qu’il est en train de monter dans le but de détruire Konoha. Le jeune ANBU sortit de sa poche des senbon. Puisque le ninja rose pensait que Seikyo était enseveli sous une dune, il allait pouvoir se concentrer quelques instants. On put apercevoir une lueur bleue qui enveloppait ses senbons. Le jeune ANBU venait d’utiliser une technique de Senbon ; le chakra no Senbon. Cela lui permet d’augmenter la taille ou la vitesse des aiguilles. Dans ce cas la, le jeune anbu voulait augmenter leur vitesse. Il les lanca très bas, car ce n’était pas le ninja rose qu’il visait mais son aigle sur lequel il se tenait. Le jeune homme reprit son katana qui était planté dans le sable et revint vers le rose, et pointa son katana en direction du rose

Le ninja de Suna lui dit ensuite

« Arrêtons ce combat… Tu ne feras de toute facon pas le poids contre nous trois. De plus, nous risquerions de te tuer. Nous te laissons la vie sauve et tu seras libre de poursuivre ton chemin. Si tu refuses et ue tu t’obstines à vouloir te battre, nous serons dans l’obligation de mettre fin a tes jours »

Seikyo avait envie de finir le plus rapidement possible cette mission. C’est pour cela qu’il faut finir ce combat rapidement. Plus vite Seikyo pourra rentrer chez lui, mieux ca sera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kan'Sei no Tsura
Modérateur
Juunin de Suna
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton - Doton

MessageSujet: Re: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   Jeu 22 Juil - 23:19

Kan'Sei inspira lentement. Il sentait ses pieds caler doucement dans le sable. Il aurait voulu les déprendre, mais il était incapable de bouger actuellement. Pas qu'il en soit mécontent, il avait l'impression de pouvoir reposer son corps sans soucis de tomber. Il avait eu peine à se rappeler pourquoil il fuyait cette immobilité. Ah oui. C'était un ennemi. Un adversaire. Un beau visage sacrifié pour la cause d'un plus beau encore. Quelle maladresse. Il avait beau réfléchir , il ne voyait pas comment le tuer sans abîmer son visage. Vraiment, il devrait raffiner ses techniques ! Dommage, dommage, dommage ! Soupir. Malheur à toi Haku, toi qui essaie de le détourner de la première cause de sa vie, sa collection. Obligé de dire adieu à une pièce de toute beauté pour pouvoir en garder une autre, laide et affreuse.

Il avait bien senti que le ninja en rose n'était pas vrai. C'était une technique classique, de faire croire son adversaire avec un clône pour pouvoir l'attaquer par derrière. Mais Kao était quand même impressionné, car il avait trompé les sens de repérage de trois shinobis. De même, il avait utilisé une technique stupéfiante. Il n'aurait pas dù négliger ce Kunaï après avoir désamorcé le parchemin explosif. Voilà une technique fort intéressante que la maîtrise des ombres. Voilà le genre de technique qu'il aimerait bien posséder ! Qui lui permettrait de recueillir ses trouvailles plus facilement, et quand même permettre un peu de plaisir . Oh oui, l'imaginer vivant pendant que la peau de son front se tend et décolle longuement, la chair à vif picorée par le soleil ardent du désert....Brillant, émouvant !

L'ombre du ninja volant avait rejoint la sienne et Kao s'était senti crispé. Non pas qu'il ait eu l'intention de bouger, seulement c'était énervant pour la respiration, il était obligé de suivre le rythme cardiaque du ninja en rose. Qu'il était essoufflé ! Pitoyable.... Kao sentait le chakra de son bel acôlyte. Il ne l'avait pas écrasé, malheureusement. Dommage, s'il avait pu l'avoir en plus de l'autre beau, ça aurait été le comble. Mais bon, il aurait tout le temps de le tuer avec un peu de chance. Il jeta un oeil au ninja sur son aigle. Contrairement à ce qu'il pouvait bien penser, Il était bel et bien pris au piège. Les clônes n'étaient pas son genre. Mais sans le savoir, le rose avait aussi facilité grandement les choses pour lui. Seikyo apparut dans son champ de vision. Son bras était brûlé. Son visage était sauf, par bonheur.

Il sembla lancer quelque chose vers l'aigle et Kao saisit l'instant alors qu'il criait à l'ennemi.

*Révélation d'un Jutsu* (1)

Son ombre sembla vibrer puis le sable couvert se muta en vase noirâtre. Kao avait caché sa matière dans son ombre. À l'origine, elle servait à le défendre si l'autre l'attaquait , mais pour le moment, ça serait peut-être même le coup de grâce. Parce que, voyez-vous, l'ombre de Kao et du rose étaient reliés ! La masse noire se figea puis se propulsa vers l'autre détenteur d'ombre dans le ciel alors que le reste de la masse écrasa le sable devant Kao, créant une nouvelle ombre qui prit la place de la sienne et le libérant ainsi. Si cette colonne de matière filant dans son ombre frappait l'aigle ou le ninja, elle le couperait assurément en deux. Mais Kao voulait être certain, alors il avait sacrifié sa mobilité pour pouvoir étendre ses sens et ainsi mobiliser sa matière [Gaara Style] . Et qu'avait-il trouvé ? Une dizaine de parchemin explosif tout autour d'eux. Ce n'est pas bien de jeter des déchets.

Il faut les renvoyer à son expéditeur.

Kao s'accroupit au sol, ses bras invisibles. Chacun de ses doigts étaient un filament de jade qui filait sous le sol . Chacun d'eux avala un parchemin tout doucement en y absorbant le chakra , rendant Kan'Sei seul propriétaire de leur propriétés explosives. Il se releva subitement, et pointa ses bras vers l'ennemi. Une dizaine de tentacules filèrent tout autour de l'aigle dans le ciel pour le transpercer. Et puis les parchemins situés dans les pointes des tentacules explosèrent, créant une immense explosion qui secoua le ciel. La poussière retomba.

Le masque essayait de reprendre son souffle. Il avait dépensé une moitié de son chakra dans cette attaque. Le rose était malin, avait-il pu éviter les attaques combinées de Seikyo et Kan'Sei ?

Spoiler:
 

[Désolé court, je vais essayer de me rattraper]

_________________

J'aime ton visage, Invité . Un jour je l'écorcherai et il sera à moi. Ne meurs pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma vie est entre leur mains [Évent #1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma vie est entre leur mains [Évent #1]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» Le sénateur Steven Benoît remet sa vie entre les mains du chef de l'État
» « Vous n'êtes rien que des pantins entre ses mains » † Gabriel E. de Bressac
» La vie est un puzzle dont les pièces sont entre mes mains- {100%}
» Prend entre tes mains ton destin » Jay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Aato - Que l'aventure commence... :: Kaze no kuni :: Autres lieux :: Grand désert blanc-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit