AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nami Kitai
Genin de Konoha
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Lun 28 Juin - 18:56

« Les balades, quand le soleil se couche et que les oiseaux chantent. »


Le soleil se couche, les oiseaux chantent, la couleur du ciel est magnifique et tout en haut d'un arbre, une jeune fille regarde ce paysage. Ses yeux sont rivés sur ce couché du soleil, les couleurs chaudes et froides forment un dégradé et quelques nuages cachent un peu ses derniers rayons. La forêt se prépare déjà à la nuit, les rongeurs prennent leurs dernières graines avant de se cacher, les moineaux se nichent dans leur nid et certains fuient déjà les endroits trop visible pour les rapaces du coin. La jeune fille, qui est Nami Kitai, une jeune Genin du village caché de Konoha reste toujours devant ce paysage. Elle aime beaucoup venir ici, en plein coeur de la forêt, pour regarder les derniers illuminations du soleil. C'est un paysage unique, où les couleurs s'unirent comme frère et soeur, comme si la paix était fini entre ses deux couleurs pour après laisser place à tout autre chose. La nuit, c'est ce qui précède le jour, le soleil et ce bleu azur. Nami en a conscience, elle le regrette parfois, car la nuit lui fait peur, même si elle ne sait pas pourquoi, peut-être à cause de son passé qu'elle a oublié. En cette fin d'après midi, elle n'est plus du tout habillé comme une ninja pour se faire discrète, non, elle est habillée comme toute jeune fille, avec une kimono blanc avec des motifs rose, violet et les chaussures traditionnels. Ses cheveux sont attachés avec des pinces blanches. Oui, en cet heure, elle n'a plus rien d'une jeune genin. C'est son moment où elle peut faire voir sa coquetterie, même si cela est juste pour cette nature. Oui, ce rituels de tous les jours, de tous les fins d'après midi, un rituel qu'elle n'aime pas louper même si certains jours elle doit le faire. Mais ce moment, c'est où elle peut communiquer avec la nature, le vent, le temps, les animaux et de la force qu'elle possède.

Aujourd'hui, pour la jeune fille, c'était un jour assez basique, elle a fait une mission assez simple pour passer le temps, puis après, elle c'est un peu entrainé, car elle ne veut point perdre la main avec ses techniques. Puis, elle a pensé à s'entrainer avec son chakra, à s'amuser à lui faire certaine chose mais qui lui servira. Oui, tout cela est une journée monotone, rien de fatiguant, rien de négatif, rien de positifs, juste du neutre. Pourtant, aujourd'hui, elle ne sait même pas battu, à vrai dire, elle a un peu grandi en elle, elle n'est plus la petite gamine d'avant qui se battait avec tout le monde. Oui, elle sait poser, elle a muri même si cela n'est pas encore terminée.

Le soleil décline, petit à petit, le ciel vire au foncé puis bientôt, le ciel sera peuplé d'étoiles et bientôt Nami ne sera plus là, car elle devra rentrer. Mais pour le moment, elle observe le soleil qui part, qui l'abandonne mais qui au lendemain sera de nouveau là. C'est ce qui l'encourage chaque nuit à dormir pour revoir le soleil lui chatouillait le visage. Elle sait que bientôt ce paysage deviendra nocturne et hostile. Mais elle reste, pour voir la fin, la fin de cette lumière naturelle.

Au loin, elle entend des bruits de cri d'animaux, de feuilles qui voltigent dans la braise vraie qui murmure la fin de la journée. Chaque environnement se prépare à cette fin de lumière et pourtant Nami ne veut pas que cela se termine. Mais elle sent quelques choses, oui, mais cela est trop loin pour être détecté. Oui, d'un coup elle se lève pour y voir un peu mieux de haut. Pourtant, elle ne détecte rien, non, c'est bizarre, comme si tout cela devenez flou. Pourtant, elle sent quelques choses, mais quoi ? La petite le sera bientôt, oui, bientôt elle le sera ce qui sent comme cela. Pour passer le temps, elle s'amuse à sauter d'arbre en arbre, toujours en étant à quelques mètres de celui où elle était. C'est ainsi qu'elle passa le temps, que le temps fila et que l'odeur devenait de plus en plus vive. Le soleil disparut et la crainte commença à prendre la jeune Genin. Pourtant, elle devait rester, savoir qu'est-ce que c'était cette odeur, ce flux si on peut dire même si elle n'arrivait pas à détecter. Oui, cela était assez confus, trop pour elle, c'est pour cela qu'elle se mit à trembloter, à angoisser du faîte de cela et de la nuit qui commençait à se propager.

Puis d'un coup, elle arriva à détecter un flux. Nami commença à courir en la direction de ce flux. Pour arriver nez à nez avec qui … Non, vous ne pourrez le croire. Elle est juste devant son idol « Son Kotorinouchoux ! ». Un « o » se forme sur sa bouche, elle est béa, étonnée, surprise. Les mots ne sortent pas. Pourtant elle arrive juste à dire un mot simple, qui s'enfuit comme un murmure.

« Salut ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotori Hyuuga
Fondateur
Genin de Konoha | Dernier Hyuuga
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Mer 30 Juin - 4:21

Prologue : Amour, amitié et rivalité
« On passe toute sa vie à chercher une vérité qui nous torture, sans savoir qu'une fois confronté à sa lumière, la route ne fait que s'ouvrir à soi. »
    Ah le soleil…Si grand et charmant, si beau et chaud, si…couchant? Oui déjà…Le temps avait filé à une vitesse folle pour notre protagoniste. Il avait l’impression que le temps s’était arrêté pendant si longtemps, comme s’il avait vagabondé pendant toute une éternité. Était-il encore aussi jeune, n’avait-il pas vieilli durant cette éternité interminable? Kotori se rassura en tâtant délicatement son visage à l’aide de ses mains si fines et délicates. Non, il était toujours le même garçon de quatorze ans, le même petit Genin qui marchait, ou plutôt qui errait, sans but dans cette immense forêt. Mais pourquoi avait-il donc cette étrange impression, pourquoi avait-il l’impression de mourir et de dépérir comme s’il vivait à folle allure dans un temps immobile…C’était comme ça à chaque fois, chaque fois qu’il revisitait CE lieu. Un lieu maudit un peu en retrait du village caché de Konoha où s’était déroulée l’effroyable mascarade qui l’avait détruit à tout jamais.

    C’était il y a neuf ans. Notre cher Kotori n’avait que cinq ans à l’époque où se drame eut lieu. Cette journée là avait été un peu comme celle d’aujourd’hui ; le soleil avait brillé de toutes ses forces, le ciel était clément et la température supportable malgré la chaleur et l’humidité. Alors que le soleil entamait sa descende, vers son lit caché derrière la chaîne de montagne à l’Ouest, une ombre s’était dressé sur le tableau de la demeure du clan Hyuuga. Un peu en retrait du village, en plein cœur de la forêt, le domaine de cette noble famille était l’endroit idéal pour commettre un crime. Cette ombre était nul autre que Takeshi Hyuuga, le grand frère de notre héros. Habité cette nuit-là par une motivation et un désir qui échappe encore aujourd’hui à tout le monde, Takeshi avait commis l’irréparable…Armé d’un pouvoir mythique, un pouvoir que le clan s’était efforcé de faire oublier depuis de nombreuses générations, le traite avait privé Kotori de tout ce qui était précieux à ses yeux…Son père, sa mère…Ses amis, ses voisins…Sa petite amie…Peut-être s’agit-il d’un bien grand mot pour un enfant d’à peine cinq ans, mais Kotori aimait quand même sa Kimiko de tout son cœur. Il l’avait même déjà embrassé sur les lèvres, un soir en revenant de l’école…Chaque jour, il lui promettait toujours la même chose : « Un jour, je deviendrai fort! Tellement fort, qu’on me respectera dans tout le clan. Quand ça arrivera, je ferrai en sorte que la Soke et la Bunke n’existe plus. Comme ça, ta noble famille acceptera que toi et moi on se marie, même si je ne suis qu’un serviteur. »

    Aujourd’hui, alors que sa blanche pupille contemplait une nouvelle fois l’horizon qui avait vu mourir son passé, Kotori venait tout juste d’émerger de ce qui reste de l’ancien quartier de son clan. Depuis le massacre, plus personne ne s’y aventure à part lui, car tout le monde croit l’endroit maudit. Chaque fois qu’il revient de cet endroit, le jeune Genin ressent la même chose…Pourquoi ne pouvait-il pas être plus fort? Il était prêt à tous les sacrifices pour atteindre de nouveaux sommets qui lui permettraient d’accomplir son rêve ; se venger. Le dernier Hyuuga avait troqué ses habits d’entraînement pour un grand kimono noir et blanc, ancien uniforme des membres de la branche secondaire du clan, comme à chaque fois qu’il venait visiter la tombe de ses ancêtres. Par la même occasion, il avait enlevé son protecteur frontal frappé du symbole du village de la feuille pour laisser à l’air libre la marque de son front. Le swastika bordé de deux traits fins est en réalité un sceau qui porte le nom de « l’oiseau en cage ». Un sceau qui autrefois servait à garder en laisse les membres de la Bunke, pour assurer leur fidélité à la famille principale…Kotori avait toujours maudit cette marque du plus profond de son être. Depuis qu’il a l’âge de raisonner par lui-même, le jeune garçon souhaite s’en défaire. Autrefois pour être réuni à jamais avec sa tendre moitié, mais aujourd’hui pour devenir plus fort…Eh oui, car en plus de servir à garder le contrôle sur eux, ce sceau sert également à limiter la progression et l’étendu des pouvoirs des serviteurs Hyuuga. Chaque jour, il se dit que si son frère a réussi à s’en défaire, lui aussi y parviendra. C’est une autre des raisons qui le pousse à visiter ce lieu fantôme semaine après semaine…Kotori est persuadé que quelque part dans ce quartier se trouve la réponse à ses questions et un moyen de briser ce lien maudit avec son passé.

    Alors qu’il regagnait tranquillement la forêt, toujours sous le choque de cet étrange emprise du temps, le Genin cru percevoir quelque chose. Toujours très prudent lorsqu’il s’aventure hors du village, tous les sens de Kotori étaient toujours à l’affut. Non loin, au sommet de la cime des arbres, il put apercevoir une bande d’oiseaux prendre leur envol. Quelqu’un approchait? Par réflexe, l’Hyuuga activa sa pupille violacée et elle devint soudainement entièrement blanche, en plus de voir apparaitre quelques grosses veines de part et d’autre de ses yeux. D’un seul coup, sa vision devint plus clair, plus vive et tous les environs déferlèrent dans son esprit. Chaque branche, chaque caillou, chaque insecte…Kotori était capable de voir tout ce qui se trouvait dans un rayon d’une centaine de mètres en même temps. Sa vision était capable de percer toutes les substances, toutes les défenses, comme s’il avait regardé à travers une pellicule transparente. À sa droite, dans le sous-bois, le jeune shinobi put remarquer quelqu’un…Une personne qu’il connaissait bien en réalité ; Nami Kitai, alias la petite peste. Elle avait le même âge que lui et ils s’étaient tous les deux rencontrés à l’académie. Depuis longtemps, Kotori était persuadé que la jeune fille en pinçait pour lui, mais jamais il ne lui avait dit qu’il était au courant. La relation qui les unissait était un drôle de mélange d’amitié et de rivalité. À son plus grand amusement, Nami souhaitait toujours se battre avec lui, même si elle n’avait jamais gagné une seule fois. Après quelques minutes, la jeune kunoichi finit par émerger du bois, le rejoignant ainsi dans une petite clairière et un sentier qui menait directement au quartier du clan de Kotori quelques mètres derrière eux.

    « Salut… » avait-elle dit en l’apercevant, l’air un peu timide.

    « Petite peste! Qu’est-ce que tu fous ici? Tu m’espionnes c’est ça? »

_________________

"I'm the last of my kind..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami Kitai
Genin de Konoha
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Mer 30 Juin - 20:22

« La crainte et l'angoisse ne font pas bon ménage ! »

La nuit commençait à ravager le ciel bleu qui c'était formé depuis l'aube. Ce bleu si clair, si adorable commençait à devenir un bleu foncé, peu accueillant et surtout ce bleu qui terrifiait tant la jeune genin. Oui, elle détestait la nuit, le pourquoi elle ne le savait pas, mais son père lui le savait. On lui a toujours menti, toujours caché son passé en lui racontant une belle histoire de fée qu'elle adorait au temps de son enfance. Elle était si naïve, qu'elle pouvait gober n'importe quoi, ce qui arrangeait pas mal son père qui ne voulait rien à dire à cette petite. Pourtant, au fil du temps, elle avait un traumatise, qui préoccupe toujours son père, elle a peur du noir, de la nuit et du rouge comme le sang. Elle devient de marbre ou elle angoisse beaucoup, tout cela en devenant pâle avec un pâle sourire sur ses douces lèvres. Pourtant cette nuit était là et Nami était au bien milieu d'une forêt avec un jeune homme du même âge qu'elle. Elle angoissait déjà, elle devenait pâle très pâle par rapport à sa peau de miel.Le jeune homme lui répondit même si elle ne réagit pas.

« Petite peste! Qu’est-ce que tu fous ici? Tu m’espionnes c’est ça? »


Ses cheveux qui formaient un très beau chignon, se détachèrent avec douceur avant de voleter avec la brise nocturne. La petite pince qui tenait le tout, tomba dans un bruit qui résonna. Nami bêtement, regarda cet objet comme si elle voyait à travers, elle ne se baissa même pas pour le ramasser. Elle n'entendait plus rien, elle ne réagissait plus. Tout avait disparu devant elle. Cette pince restait là, toujours là. Ses cheveux châtains volaient toujours, ils étaient beaux, ils brillaient et ils étaient un peu bouclés. Même si en cet instant, elle était très belle.

Nami n'avait même pas réagit à l'épellation du nom "petite peste". Non, elle était absente, trop absente. Comme si elle revivait quelques choses, tout cela était vraie. La belle revoyait la scène de cette nuit, elle était dans un berceau, elle entendait des cris de douleurs mais aussi un homme qui tapait sur celle qui criait. Puis, celle dans le berceau, pleurait, hurlait de peur. A cette vue, elle ouvrit d'un coup ses yeux, avec rapidité et ses yeux étaient grand ouvert. On pouvait y lire de la terreur, de la peur et de l'angoisse. La cause de ce mauvais souvenir, la nuit, la nuit qu'elle craint tellement. C'était prévisible, tellement prévisible. Cela devait arriver un jour, ce n'était pas possible pour elle de ne pas se souvenir de cela. Un évènement important de sa vie, de son enfance, celle où l'homme inconnu voulut la tuer, mais elle n'avait pas voulu aller plus loin. Pourtant c'était la clé de tout cela, la clé de la réponse qu'elle n'avait jamais pu avoir. La jeune fille n'avait même pas idée que ces images étaient son passé, non, là, pour elle, ce n'était qu'un mauvais rêve, juste à cause de sa phobie de la nuit. Enfin, elle remarqua qu'elle avait oublié de répondre à Kotori. Même si elle était encore en état de choc, elle se remémora ses paroles. Petite peste ... Il n'avait pas tort à vrai dire, mais elle n'en dit rien. Même si quelques fois dans ses deux minutes, elle ouvrit la bouche mais rien de sortie. Mais après cela, elle réussit à dire, à répondre, même si sa voix était hésitante mais elle arriva à se contenir car sa conscience lui disait : " Ne jamais montrer à son adversaire, ses faiblesses !".

« Kotori ... Comment oses-tu prétendre que je t'espionne ? Nous sommes amis, non ? Mais j'ai été interpelé par une présence inconnue et cette présence était la tienne. Je ne serais comment décrire cela, mais bon, je m'excuse que tu crois que je t'ai e-s-p-i-o-n-n-é. Mais bon, ton accueil fait peur ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotori Hyuuga
Fondateur
Genin de Konoha | Dernier Hyuuga
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Jeu 1 Juil - 15:26

    Quelques minutes passèrent avant que la jeune Kunoichi réponde à sa question, littéralement. Du point de vue de Kotori, Nami semblait…absente. Son regard était perdu, fixant un point invisible de l’espace. Sur son visage, son jeune collègue pouvait lire une expression de peur et d’angoisse. Mais que lui arrivait-il donc? En secouant la tête, elle avait fait tomber sa pince à cheveux au sol, laissant ainsi tomber ses magnifiques cheveux bouclés le long de ses délicates épaules. En la regardant ainsi, l’Hyuuga ne put s’empêcher d’esquisser un petit sourire sur ses maigres lèvres. Depuis qu’il la connaissait, il lui avait toujours dit qu’il préférait de loin lorsqu’elle ne les attachait pas…Cela laissait mieux transparaitre son côté féminin qu’il aimait tant et qui lui rappelait Kimiko…

    « Kotori ... Comment oses-tu prétendre que je t'espionne ? Nous sommes amis, non ? Mais j'ai été interpelé par une présence inconnue et cette présence était la tienne. Je ne serais comment décrire cela, mais bon, je m'excuse que tu crois que je t'ai e-s-p-i-o-n-n-é. Mais bon, ton accueil fait peur ... »

    « Je t’ai déjà dit que je n’aimais pas tu viennes ici! C’est un endroit sacré, pas un terrain de jeu. Et en plus, c’est très dangereux tu le sais bien! »

    Intérieurement, Kotori savait très bien qu’il n’avait rien à craindre de Nami ou de ses intentions. Mais ce lieu, marque importante de son passé, était plus qu’un simple souvenir. Aux yeux du jeune garçon, les rues de cette ville fantôme étaient des pavés d’or, les bâtiments en ruine de véritable palais et les tombes…étaient des lits pour un repos éternel. C’était sa forteresse de solitude, son jardin d’Éden…Sous les ordres de son maître et mentor le Yondaime, ce lieu avait été marqué d’une interdiction de passage. Plus personne à part lui n’avait le droit d’entrer. Mais cela n’avait pas arrêté les pilleurs et les voleurs. Malgré l’interdiction, de nombreux bandits tentèrent d’y pénétrer pour voler les richesses du clan. Aujourd’hui, Kotori est le dernier vestige du clan Hyuuga et il tente de protéger son héritage du mieux qu’il le peut. Il venait de dire à son amie que ce quartier isolé était dangereux, et il avait raison…Non seulement des bêtes sauvages y rodaient encore parfois, mais Kotori avait truffé de pièges en tout genre les rues et les bâtiments principaux pour éloigner les curieux et les voleurs. Grâce à sa grande mémoire et à son Byakugan il pouvait les repérer facilement, mais ce n’était pas le cas pour tout le monde.

    Le ciel commençait déjà à s’obscurcir. Comme un rideau qu’on tir à la fin d’une pièce de théâtre, la noirceur s’étirait devant le majestueux ciel au-dessus de la tête des deux amis. Bientôt, ils devraient rentrer…Les règles du village étaient strictes, mais la plupart du temps Kotori s’en fichait complètement, comme de tout le reste. Alors que les premières étoiles du soir pointaient le bout de leur nez, le jeune Genin regardait toujours sa compagne. Il était au courant de la crainte de Nami par rapport à la nuit et à l’obscurité. Il n’avait jamais su ce qui avait provoqué une telle phobie chez elle, mais il savait à quel point cela la mettait mal à l’aise. Lui non plus n’aimait pas la nuit…Même s’il ne l’avait jamais montré à personne, pas même à Nami, ni à son meilleur ami Kitai, Kotori détestait rester seul dans l’obscurité. Cette solitude lui rappelait trop cette fatidique nuit, celle où tout son monde s’était écroulé. Baignant dans une marre de sang, celui de ses parents et amis, le jeune enfant de cinq ans qu’il était à l’époque avait attendu en pleurant que les secours n’arrivent. Tenant la main de sa défunte mère, le jeune bambin avait attendu complètement seul durant de longues minutes…Kotori jeta un dernier coup d’œil derrière lui, vers son passé, puis il pointa son regard blanc vers les cieux. Maintenant, il devait passer à autre chose…Oublier l’espace d’un instant toute cette histoire lui ferait du bien. Demain…Oui…Demain il pourrait s’en soucier à nouveau.

    « Bon, allez vient. Je te paye un bol de nouilles en rentrant au village. »

_________________

"I'm the last of my kind..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami Kitai
Genin de Konoha
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Jeu 1 Juil - 22:30

« Des souvenirs, que des souvenirs. Mais mon passé n'est fait que de manipulation de mon père. »


Le temps passait avec lenteur pour la jeune ninja, mais pourtant les souvenirs s'effacent avec le temps. Même si cela, on aimerait se souvenir de tout, de son passé de chacune des secondes qu'on a passé dans ce monde de misère pour certain et d'un bonheur pour les autres. Nami n'a pas eu une mauvaise enfance, non, au contraire, mais certaines choses se sont déroulés, comme les mensonges de son père, oui, il lui a menti, tout le temps. Pour elle, depuis son enfance son père était son père, sa mère était une nourrice, mais elle ne se serait jamais douté que son père n'était pas son père biologique et sa mère n'était qu'une nourrice et non sa mère. Même si elle n'a pas encore ouvert les yeux sur certains de ses vieux souvenirs, la jeune fille sent qu'on lui a menti et que ses souvenirs qu'elle a vu défiler n'était pas là pour faire joli. Il devait y avoir un part de vérité, mais comment le savoir ? Comment pouvait-elle le découvrir ? Elle ne pouvait le savoir. Pourtant malgré ses pensées, elle remarqua que Kotori la regardait avec un petit sourire, même si elle le remarqua à peine à cause de ses pensées, elle en avait une petite idée. Oui, la jeune fille se rappelle de ce jour où le jeune garçon qui était assez jeune, lui avait dit qui la préférait les cheveux détachés, ça lui allait mieux. Même si elle ne l'écoutait pas tout le temps, des fois en faisant exprès d'aller à sa rencontre, elle laissait ses cheveux à l'air libre. Oui, mais aujourd'hui ce n'était pas fait exprès, comme après chaque entrainement avec son équipe et son sensei, elle rentrait chez elle pour s'habiller plus à la mode, mais ses cheveux, elle l'est attachée par réflex. Son entourage avait toujours adoré ses cheveux, c'est vrai ils sont beau, mais aussi ça lui fait un si joli visage avec cela. Son visage s'affine et elle fait plus femme, plus mure et plus belle. Le jeune homme, son idole, lui répondit, malgré ses entêtements :

« Je t’ai déjà dit que je n’aimais pas que tu viennes ici! C’est un endroit sacré, pas un terrain de jeu. Et en plus, c’est très dangereux tu le sais bien! »

Elle en eut un sourire, pas un sourire de sarcasme mais plutôt gentil. Ça lui faisait plaisir que Kotori, lui, celui qu'elle aime depuis qu'elle l'a vu, s'inquiète pour elle. Mais le rouge aux joues ne put s'empêcher de venir sur un visage qui retrouvait petit à petit sa couleur miel. Mais bon, elle sait que ce lieu est sacré pour lui, elle le sait mieux que personne, depuis sa rencontre, elle a voulu en savoir plus sur lui, son histoire, son entourage tout y est passé. Même si elle ne le connait pas par coeur, elle sait qu'il a perdu sa famille, qu'il est le dernier de son clan et que le tueur est toujours en fuite. Après cela, elle ne sait rien d'autre sur ce jour horrible. Oui, perdre sa famille ainsi, voir tous ses amis, parents mort devant ses yeux. Puis, il était jeune, il avait cinq ans ... Cinq ans, oui, Nami ne pouvait pas comprendre mais au fond de son coeur, elle le soutenait. Elle se rappelle le jour quand elle l'a vu pour la première fois.

Un matin de marché, alors qu'elle faisait les courses avec sa nourrice sa mère, elle marchait dans les allées du marché, en regardant les robes en soie, en souriant et en faisant des coucous à les gens qu'elle connaissait depuis sa naissance. Mais d'un coup, sans faire exprès, elle heurta un jeune garçon, elle tomba sous l'effet de la force. Nami avait la tête baissé, elle avait honte, mais en relevant la tête, elle fit le garçon lui tendre la main, par galanterie toujours. Elle la prit et elle vit son visage, il était beau, elle en sourit avec le rouge aux joues. Elle en murmura un petit merci, avant que celui ci se présente et elle aussi, mais il dut partir car on l'attendait. La jeune fille lui dit qu'il se reverrait, bientôt et qu'elle l'espérait de tout son coeur, qu'eux deux soit amis s'il le voulait. Oui, cette rencontre était du pur hasard, mais se fut la meilleure rencontre qu'elle eut.

Puis là, elle était en face de lui, ils avaient grandis, ils avaient été à l'académie ensemble et avaient eu leur grade de Genin ensemble. Même si la nuit était déjà présente et qu'elle avait peur, avec lui, sa peur diminuait un peu. Nami le regarda, lui il la regardait aussi, ils se regardaient tous les deux, yeux dans les yeux. Lui avait de beaux yeux violet clair et elle, des yeux noisettes. Même si cela ne dura que quelques minutes, cela lui fit bondir son petit coeur. Elle était peut-être méchante avec certaines personnes, mais avec lui, elle ne pourrait jamais lui faire du mal, non cela était impossible. Elle serait même capable de mourir pour lui, juste pour qu'il vive lui et non elle. Bizarrement à cette pensée, elle sut qu'elle allait loin, trop loin, alors elle dut se rappeler qu'ils n'étaient qu'amis et qu'elle se faisait trop d'illusions. En ce moment, il regardait le ciel même si cela dura que quelques secondes, il était en train de penser. Mais après cela, il lui dit :

« Bon, allez vient. Je te paye un bol de nouilles en rentrant au village. »

Elle en sourit, il n'avait pas perdu d'être un peu galant, du moins avec elle, il l'avait toujours un peu été. Nami se déplaça en allant juste à côté de lui, elle était un peu plus petit que lui, elle le poussa avec une main dans le dos en lui disant :

« Quelle galanterie, allons-y alors. Mon cher Kotori. Puis, aussi, ça fait longtemps qu'on ne sait pas fait un combat, même si je sais que je vais perdre, j'aime bien me battre avec toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotori Hyuuga
Fondateur
Genin de Konoha | Dernier Hyuuga
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Mar 6 Juil - 22:48

    Un simple bol de nouilles…Rien de très compliqué, mais s’était bien suffisant pour que son amie s’emballe comme à chaque fois. Marchant à ses côtés à travers la petite clairière, Kotori pouvait la voir sourire discrètement et même rougir un peu. Le jeune garçon savait très bien que Nami en pinçait pour lui depuis leur début à l’Académie de Konoha, et cela ne l’embêtait pas du tout, bien au contraire, il trouvait ça bien amusant. Bien qu’au tout début cela le frustrait énormément, aujourd’hui il avait appris à l’accepter le sourire aux lèvres. Ses sentiments à l’égard de la jeune fille étaient des plus confus, mais il savait qu’il n’avait pas la tête à aimer. Avec un cœur emplit d’haine et de désir de vengeances comme le sien, c’était bien impossible…Dû moins jusqu’à qu’elle ait été accomplie. Pour l’instant, le jeune Genin ne désirait qu’une chose, se concentrer sur son apprentissage afin de devenir plus fort. En ce moment, Kotori profitait davantage de sa naïveté à son avantage, la laissant rêver abondamment à lui, à eux…Avoir une alliée et amis comme elle pourrait toujours être utile plus tard. Et d’ailleurs, sa compagnie ne lui déplaisait pas, même si Nami avait souvent tendance à être très…bruyante?

    « Quelle galanterie, allons-y alors. Mon cher Kotori. Puis, aussi, ça fait longtemps qu'on ne sait pas fait un combat, même si je sais que je vais perdre, j'aime bien me battre avec toi. »

    « Haha! Alors tu veux essayer de prendre ta revanche? Tu sais très bien que tu n’y arriveras pas. »
    dit Kotori en souriant. « Je veux bien te laisser ta chance. Suis-moi, si tu en es capable, je connais un super endroit pour un combat amical. »

    Vingt-trois à zéro, en faveur du petit Hyuuga. Voilà quel était le score entre les deux amis. Depuis la première journée à l’Académie où la jeune fille l’avait provoqué en duel durant la récréation parce qu’il l’avait dévisagé, jamais elle n’avait réussi à gagner contre Kotori. Même que, pendant un certain temps, elle n’avait pas été capable de lui porter un seul et unique coup. Pourtant, Nami ne semblait pas vouloir abandonner. Chaque fois qu’elle perdait contre lui, elle semblait revenir en force, se relever avec passion et fouge, pour devenir un peu plus forte. C’est en quelque sorte la détermination sans faille de sa collègue qui le motivait autant. Si une petite peste comme elle avait la force de se relever après chaque défaite, lui aussi, l’un des trois Genin d’élite de Konoha, pouvait en faire autant. Si Nami parvenait à progresser autant à chaque fois, Kotori se disait qu’il pouvait en faire autant, devenir plus fort…Car telle était son obsession maladive.

    Suite à la réponse qu’il donna à Nami, le jeune adolescent de la feuille se mit à courir vers les bois, en direction du village. Tout en poursuivant sa course, il invita de nouveau son amie à le rejoindre si elle en était capable en jetant un petit coup d’œil par-dessus son épaule. Kotori connaissait l’endroit idéal pour ce genre de combat. À proximité du village, à mi-chemin entre le domaine retiré des Hyuuga et les grandes portes, se trouvait en plein cœur de la forêt une station d’entraînement qui appartenait autrefois à ses ancêtres. Ce n’était pas bien grand, mais cela ferait l’affaire le temps d’un court combat amical. Après quelques minutes de course à travers la forêt et de saut d’arbre en arbre, les deux compagnons arrivèrent enfin. Le terrain d’entraînement était désuet depuis longtemps…Il s’agissait d’une sorte de terrain circulaire à découvert entre les arbres, d’environ cinq mètres et demi de rayon. Le sol de cette arène improvisée était principalement composé de terre battue et de quelques touffes d’herbe un peu partout. Éparpillé un peu partout dans ce cercle, il y avait encore quelques pantins d’entraînements désuets et une grosse poche de sable compact dans laquelle on pouvait frapper pour pratiquer la force de nos coups. Kotori venait souvent s’entraîner ici avec un autre de ses meilleurs amis, Kitai Shukumei. Chaque fois, il se sentait imprégné de la force et la sagesse de ses ancêtres, ce qui poussait Kotori à mieux maîtriser les techniques de son clan. Sans attendre de voir si Nami était parvenue à le suivre jusqu’ici, Kotori se positionna en plein centre de l’arène. Comme on lui avait enseigné, comme il l’avait toujours fais, il prit la garde du Jûken ; genoux fléchis, sa main gauche bien devant lui la paume ouverte et son bras droit un peu en retrait. En un clignement d’yeux, il activa son Dôjutsu, il était maintenant prêt.



_________________

"I'm the last of my kind..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami Kitai
Genin de Konoha
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Mer 7 Juil - 1:08

« Il y a toujours un début à tout. »


La nuit était déjà bien présent, sur ce ciel sombre qui faisait peur à la jeune genin, des petites étoiles scintillaient et se faisaient une place parmi les nuages. Ce ciel était beau, mais la nuit, ce n'était pas un moment où l'on pouvait se croire en sécurité. Non, la nuit, on ne voit rien et c'est cela le piège. Le piège d'être aveugle dans ce noir, même si une lune vous éclaire, car celui qui vous attaquera, sera celui qui vous verra le plus. Un dangers pour certain, un espoir pour d'autre. Un cauchemar pour des petites filles, un rêve pour les assassins. La loi d'une nature cruelle et sauvage, celle des humains qui se croient roi alors qu'ils sont faible. Pourtant cela n'enlève pas que deux jeunes adolescents se promènent dans une forêt, côte à côte. Oui, ils marchent, tous les deux, une est une jeune fille ravissante et l'autre, un jeune garçon et tous les deux sont amis. Mais pour la fille cet amitié est plus que cela et pour le jeune garçon rien que cela. Comme ses nuits peuvent être bizarre, comme ses nuits, on peut y voir des personnes heureuses qui se promènent dans un endroit peuplé de danger. Pourtant, ils n'ont pas l'air d'avoir peur, mais au fond d'eux, ils ont une certaine appréhension de ce ciel noir sans la belle lumière blanche du soleil.

Pourtant, Nami souriait, même elle rougissait un peu enfin un peu car elle faisait tout pour le cacher. L'autre, Kotori restait neutre, enfin il préparait une réponse, c'est la cause de cette pause. Alors il dit :

« Haha! Alors tu veux essayer de prendre ta revanche? Tu sais très bien que tu n’y arriveras pas. » dit Kotori en souriant. « Je veux bien te laisser ta chance. Suis-moi, si tu en es capable, je connais un super endroit pour un combat amical. »
Nami avait perdu vingt-trois fois contre ce jeune homme et elle n'avait jamais gagné. Chaque fois qu'elle perdait, elle avait comme but de s'entrainer pour s'améliorer et ainsi essayer de le battre. C'est ainsi depuis l'Académie, c'est une sorte de rêve d'essayer de le battre. Mais la jeune fille n'abandonnera jamais, jamais elle pourrait cela, même si elle est une mauvaise joueuse, mais si elle fuyait cela, sa fierté en prendrait un coup. Pourtant chacun de ses combats contre Kotori, ça l'instruisait, oui, elle devenait plus forte après, elle en devenait plus sage et elle en commença en deviner ses faiblesses. Mais le problème, c'est qu'elle n'a pas la même rapidité que lui, elle n'a pas la même vue que lui. Nami n'a rien de spécial, non, elle est banale, mais pour autant elle ne s'avouera jamais vaincu. Dire que cela dure depuis l'académie, dire que leur rencontre remonte à loin et dire qu'elle en ait tombée amoureuse dés qu'elle l'a vu. Pourtant lors de ses combats, elle se bat vraiment, même si au fond d'elle, elle ne veut pas lui faire mal, mais sa partie méchante d'elle s'empare d'elle, elle devient une peste, quelqu'un de sans-coeur. Oui, on ne la reconnait pas lors d'un combat, c'est comme si ce n'était plus Nami, Nami la belle jeune fille qui a des apparences douces et gentilles. Non, lors de cela, elle devient comme un monstre incontrôlable et terrifiant. Chère Nami, mais ne croyait pas qu'elle en perd son intelligence de surdoué, non, au contraire mais à chaque début, elle fonce sans réfléchir, mais c'est que pendant qu'elle en fait une tactique.

La jeune Kunochi le suivit comme il l'avait demandé. Il allait très rapidement mais ce n'est pas pour autant qu'elle en perdit une miette, elle le suivait de près sans pour autant le coller. Elle était en pleine réflexion, oui, à cette heure tardive, elle allait se battre et son père allait encore crier en la voyant blesser. Mais cela était le métier de tout ninja, c'était rare de rentrer sans blessure, sans dommage. Personne ne pouvait, car personne n'était parfait. Très rapidement, il arriva à l'endroit, mais par reflex Nami resta un peu en retrait pour observer un peu le terrain. Même si elle fonçait sans réfléchir, elle aimait identifier le terrain où elle se trouvait. C'était une vaste terrain, même s'il ne faisait que cinq mètre et demi de rayon, cela était bien suffisant pour que les deux se battre. De toute façon, ils s'étaient déjà battu dans bien plus petit, comme la première fois, dans la cours de récréation de l'académie, elle n'avait même pas pu donner un seul coup, il était trop rapide et surtout il voyait super bien. Un peu normal non, c'est un Hyuuga et qui dit Hyuuga dit la pupille. Cela l'avait beaucoup fasciné et très souvent elle se demandait ce que ça pouvait faire de voir presque tout autour de lui, voir chaque détail que nous, ninjas normaux ne pouvont pas voir. Oui, il avait un avantage sur Nami, mais pour autant, quand elle avait du choisir une classe, elle avait choisi une classe qui pouvait l'aider lors d'un combat. Une senseuse, quelqu'un qui peut repérer le chakra, qui peut avoir des choses développer et un certain avantage. Grâce à cela, elle avait pu maîtriser un peu plus son chakra.

Avant de sauter de l'arbre qui bordait la clairière, elle se concentra sur le chakra qui l'entourait. Bien sûr, elle leva directement la tête vers Kotori. Elle avait sur ses lèvres, un sourire méconnaissable, celui d'un sourire sadique, cruelle et de désir malsaine. Choquant, pourtant, la vraie nature guerrière se réveilla chez elle à chaque combat. Elle sauta de l'arbre où elle était et se mit à tourner autour de Kotori. Un peu bizarre pour vous, mais c'était un peu fait exprès. Elle courut autour de lui, pendant une seule et petite minute. Elle était à cinq mètres de lui, elle traçait presque le tour du terrain. A chacun de ses pas, de la poussières se forma, cela forma donc un nuage de poussière autour d'eux. Mais d'un coup, la jeune ninja murmura quelques choses :

« Tama Yuushuu ... »


Puis une boule d'électricité se forma dans sa main, elle la lança précisément dans la source de chakra qu'émettait le jeune genin pour une précision nette. Mais sans savoir si cette boule l'avait touché ou non, elle se jeta sur lui. Même si elle savait que le corps à corps n'était pas son point fort, elle le fit comme même. De toute façon, il fallait bien se lancer dans ce combat amical comme il disait. Pourtant Nami n'avait pas les mêmes pensées sur ce combat amical. Oui, ses pensées étaient basées essentiellement sur le flux de chakra et l'adversaire. Des coups fusèrent, des esquivements étaient des deux côtés, mais certaines fois, la pauvre petite s'en prenait des bons. Mais une chose est sûre, elle n'abandonnera, tant qu'elle ne sera pas complètement K.O. comme à chacun de leur combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotori Hyuuga
Fondateur
Genin de Konoha | Dernier Hyuuga
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Jeu 8 Juil - 6:57

    Le combat allait pouvoir commencer. Toujours en position d’attente au centre de l’arène de combat improvisée par les deux jeunes Genin, Kotori scrutait les alentours avec sa pupille blanche. Il voyait clairement, malgré l’épaisse végétation et la centaine de mètres qui les séparaient, Nami qui fonçait droit vers lui en sautant d’arbre en arbre. Mis à part ses mouvements à elle, il n’en percevait absolument aucun, dû moins aucun causé par la présence de l’homme. Son Byakugan était un véritable télescope. Grâce à cette pupille unique, Kotori pouvait voir tout ce qui se passait autour de lui dans un cercle approximatif d’un rayon de presqu’un kilomètre. Chaque fois qu’il activait sa vision, c’était la même chose. Pour un non-initié de la technique, il était presque impossible de comprendre tout ce qui se passait dans la tête d’un Hyuuga à ce moment précis. Pour Kotori, c’est comme si sa vue s’éclaircissait soudainement ; tout autour de lui semblait plus brillant, plus frappant, comme s’il remarquait chaque petit détail de tous les objets qui l’entouraient. Plus il étendait son champ de vision et plus il avait l’impression d’être grand, d’être imposant…Comme s’il devenait un géant qui pouvait observer les alentours à l’aide d’une paire de jumelle ou un télescope. Le plus difficile à comprendre pour la moyenne des gens, c’est le concept de cette vision à 360°. Ce n’est pas comme un hibou qui doit faire pivoter sa tête pour voir tout autour de lui, bien au contraire. Même en regardant droit devant soit, un Hyuuga est capable de voir absolument tout. Lorsque leur pupille est active, les membres du clan peuvent littéralement voir en même temps tout ce qui les entours. Telle était la puissance de ce Dôjutsu. Dernier détenteur de cette ancienne puissance au sein du village, Kotori se faisait un malin plaisir de rappeler la force de son clan déchu à tous ses adversaires, qu’il s’agisse d’un ami, comme ce soir, ou d’un véritable ennemi.

    Dès qu’elle émergea de la cime du dernier arbre qui bordait le terrain d’entrainement, Kotori put décerner sur le visage de sa partenaire un malicieux petit sourire. En temps normal, Nami était une jeune fille qui, dû moins aux yeux du jeune Hyuuga, semblait gentille et charmante, quoiqu’un peu turbulente. Cependant, chaque fois qu’il l’avait vue combattre, son expression faciale et corporelle changeait complètement. Non plus gracieuse et délicate, elle devait une vraie petite démone prête à tout pour gagner son combat. Même sur son si beau visage Kotori pouvait observer ce changement. Non plus angélique et souriante, elle avait troqué son attirail d’ange contre celui d’une démone. Son sourire de tout à l’heure qui était naïf et charmeur était maintenant malsain, cruel…Et même presque sadique. Sans prononcer un mot, la jeune Kunoichi s’était mise à tourner tout autour du terrai poussiéreux. Que tentait-elle de faire au juste? Légèrement surpris par cette tactique dès plus…déconcertante, Kotori se contenta de renforcer sa position au centre du terrain en s’encrant bien comme il le fallait dans le sol tout en gardant un œil sur son adversaire du jour. S’il avait bien appris une chose au cours de ces dernières années en compagnie de Nami, c’était bien qu’elle était l’une des ninjas les plus imprévisibles qu’il connaissait. Rapidement, un nuage de poussière se leva tout autour du combattant. C’était une tactique intéressante, visant probablement à l’empêcher de la voir correctement…Mais son Byakugan possédait une seconde force ; en plus de voir plus loin et tout autour de lui, sa pupille lui permettait de voir à travers les choses, peu importe leur épaisseur. Ainsi, même à travers cet épais nuage, Kotori pouvait toujours suivre les mouvements de Nami. Puis, soudainement, elle forma quelques signes incantatoires avant de lancer une boule de foudre vers lui. Tama Yuushuu…Il connaissait bien cette technique, car il s’agissait de l’une des favorites de son adversaire, pas une seule fois elle ne l’avait pas employée. Alors que la boule s’approchait de lui à toute vitesse, Kotori renforça sa garde et d’un mouvement rapide et ordonné, il pivota sur lui-même, expulsant par la même occasion une certaine quantité de chakra par tous les Tenketsu de son corps.

    « Hakkeshou Kaiten Shirouto »

    Ce chakra fut libéré dans toutes les directions avec une grande force, ce qui fut suffisant pour faire dévier l’orbe électrique de sa trajectoire et, par la même occasion, cela fit disparaître le nuage de poussière. Toujours aussi chaotique qu’à son habitude, Nami s’était élancée vers lui sans attendre après avoir envoyé sa précédente attaque. En la voyant se diriger à toute vitesse vers lui, Kotori ne put s’empêcher de sourire. Le corps à corps était la plus grande force du clan Hyuuga, et par la même occasion SA plus grande force. Maintenant qu’elle diminuait la distance qui les séparait, le jeune shinobi allait pouvoir user de son style de combat préféré, le Jûken ! Adoptant la position du poing souple, Kotori positionna sa main gauche bien devant lui et l’autre un peu en retrait. Ses deux mains étaient à demi-fermées, seul l’index et le majeur de chaque main n’étaient pas repliés. Il concentra dans ses doigts son chakra comme on lui avait appris et il frappa deux coups simultanés en direction de Nami ; l’un au niveau des côtes sur son côté droit et l’autre au niveau de sa poitrine sur la gauche de son torse, juste au-dessus de sa petite poitrine de jeune fille. S’il parvenait à la toucher, il pourrait fermer temporairement au moins quelques uns de ses Tenketsu se qui nuirait à la formation du chakra de la jeune fille.

    « Montre moi ce que tu as dans le ventre petite peste ! » s’écria-t-il tout en portant les coups à son adversaire.



_________________

"I'm the last of my kind..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami Kitai
Genin de Konoha
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Jeu 8 Juil - 14:23

« La démone de retour ... »


Nami ... Nami. Où est la gentille qu'on connait si bien ? Où est-elle ? Loin, partie, comment cela ? Vous ne l'expliquez pas. Moi, je peux vous l'expliquez, vous voulez vraiment savoir pourquoi à chaque fois qu'elle se bat, une autre Nami se réveille. Elle se réveille, une partie méchante que tout le monde a, pourtant à chaque combat, celle ci se réveille, se déchaîne et à chaque fois, la pauvre jeune fille n'a plus de force. Oui, c'est démoniaque, mais elle ne contrôle pas ses faits et gestes. C'est cette partie qui contrôle tout, même son cerveau, il devient maître de ses fonctions et pourtant il n'est pas si bête que cela, croyez moi. Je dirais que cette partie est très intelligente, rusée enfin tous les adjectifs que vous voulez qui peut qualifier une telle cervelle. Mais cela vient du caractère de la belle, car elle déteste perdre, elle est très mauvaise joueuse et comme quand elle était petite elle perdait contre des petits à un combat. Elle a décidé de laisser ce côté méchant, mais cela, seule elle le sait car elle ne veut pas avouer qu'elle a fait une sorte de pacte. Un pacte, un fort mot, mais cela peut correspondre, car ce côté ne peut intervenir que quand elle se bat. Mais que dite-vous de poursuivre le combat qui oppose cette Nami étrange et Kotori.

Miraculeusement, le jeune shinobi réussit à parer l'attaque de la boule d'électricité de Nami, comment. Par une technique du nom : « Hakkeshou Kaiten Shirouto ». Cela l'avait choqué, même beaucoup trop. Mais déjà avant d'utiliser cette technique, il avait renforcé sa garde, sa défense était devenue plus forte. Mais avec cette technique, il put l'éviter par un simple esquivement et comment, simplement que cette technique laisse sortir une certaine constitué de chakra de son corps et ainsi cela fait changer la rotation de la boule de Nami. Par la même occasion, le nuage de fumée disparut assez magiquement. Maintenant, on pouvait tout voir, le bout du terrain de combat, les arbres qui surplombent le tout et ce ciel sombre imbibait d'étoiles et d'une belle lune. Mais à ce moment là, Nami c'était jetée contre un corps à corps contre un maître de cela. Oui, c'était un peu du hasard si elle réussissait à l'atteindre, mais le jeu en vaut la chandelle. La démone ne réfléchissait pas encore, non, elle était en train de se faire un trajet vers ce cerveau, vers une intelligence qui lui servirait. Mais il ne faut pas croire, elle ne perdait pas sa concentration avec cela, non, elle était très concentrée sur le flux de chakra qu'émettait le jeune Genin. Puis elle regardait aussi ses mains, sa bouche, son corps, qui bougeait avec une rapidité impressionnante que la belle n'avait pas.

La trajet vers le cerveau était enfin fini, oui, cela avait duré quelques secondes, mais elle fit que le jeune garçon concentra son chakra vers ses doigt. Comment elle le sut ? Parce qu'elle avait senti une plus fort flux vers sa main. Bizarrement, son cerveau lui rappela que les Hyuuga avait un style de combat, c'était son ancien sensei qui lui avait un peu expliqué les caractéristiques de chaque clan et elle avait plus retenu ceux des Hyuuga. Oui, cela l'intéressé beaucoup, car elle se combattait très souvent avec Kotori et à chaque fois, elle se faisait avoir avec ses doigts qui coupaient certains points et cela retardé le chemin du Chakra. Quand Nami vit qu'il se rapprochait d'elle, il visait les côtés du côté droit et au niveau de sa poitrine sur sa gauche. Elle savait ce qu'elle devait utiliser comme technique, elle dit au même moment quand lui parlait, ses quelques mots :

« Houden no Ada »

Dans la main de Nami, un flux d'électricité se forma et elle donna ce coup a Kotori. Juste après, elle recula d'un mètre. Elle ne savait pas vraiment s'il avait eu des dégâts mais au moins cela avait servi à échapper à son emprise. Mais elle ne devait pas le laisser comme ça. Avant que son adversaire puisse l'attaquer, elle murmura encore : Kori Shinchuu no Jutsu. Si cela marchait, Kotori allait croire qu'il marche encore et encore mais en faîte il tourne en rond, c'était un genjutsu. Elle espérait que ça marche pour qu'elle puisse se reposer un peu et que ça puisse le fatiguer par la même occasion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotori Hyuuga
Fondateur
Genin de Konoha | Dernier Hyuuga
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Fuuton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Mer 14 Juil - 5:28

    Tout ce déroulait rapidement, comme la dernière fois, comme à toutes les fois…Aussitôt son tourbillon divin activé, la célèbre technique de son défunt clan, une bourrasque de vent et de chakra se forma autour de Kotori pour repousser le nuage de fumée et de poussière formée par son adversaire. Le jeune Genin avait tenté de porter deux coups à la jeune fille grâce au Jûken, mais il semblait, de toute évidence, qu’elle était parvenue à éviter ses coups. Lorsqu’il l’a vu esquiver brillamment, Kotori ne put s’empêcher de sourire un peu. Elle faisait beaucoup de progrès. Il n’y a pas si longtemps, Nami se faisait encore avoir facilement par son style du Poing Souple, préférant encaisser et répliquer immédiatement, plutôt que d’éviter pour ensuite réfléchir à la situation. Combattre son amie était toujours un réel plaisir pour lui, et elle lui réservait toujours une tonne de surprise. Son prochain mouvement vu assez ingénieux, mais encore une fois, pas suffisamment pour berner la toute puissance de son regard blanc. Alors qu’il était toujours élancé pour porter ses deux coups vers elle, il put voir, en la scrutant à l’aide du Byakugan, qu’elle concentrait du chakra électrique dans ses mains. Sans attendre plus longtemps, Kotori stoppa l’une de ses attaques pour renforcer sa défense. C’était grâce à troisième pouvoir de son Dôjutsu qu’il avait pu percevoir cette attaque en cours de préparation. En plus de lui conférer une vision télescopique à 360 degré et une vision capable de « transpercer » la matière, il était capable de percevoir toutes les sources de chakra très distinctement. Même que, et c’était là toute l’utilise de sa pupille en combat, il pouvait voir les réseaux de canaux à chakra qui parcourrait tout être humain. Ainsi, comme il venait de le faire, il pouvait prévoir en partie certaines attaques de Ninjutsu.

    Alors que Nami portait son attaque électrique contre lui, Kotori ne perdit pas une seule seconde. Usant de ses réflexes hors du commun, dû à ses nombreux entraînements, il concentra rapidement une quantité de chakra moyenne partout autour de lui, tout en canalisant l’air ambiant pour former une sorte d’aura Fuuton autour de ses muscles et de ses membres. Le coup de la jeune fille s’approchait, mais maintenant, il pourrait l’esquiver avec une facilité déconcertante. Cette aura chakratique lui permettait d’acquérir une vitesse de mouvement et d’exécution au moins deux fois plus rapide que celle d’une personne normale. Souriant, Kotori fit un léger bon vers l’arrière en même temps que son adversaire. Les deux Genins se tenaient donc maintenant l’un en face de l’autre, séparé par tout au plus deux ou trois mètres. Ne voulant pas laisser une seule seconde de répit à son adversaire, il s’élança à toute vitesse vers la jeune fille, mais quelque chose d’étrange se produisit…Alors qu’il se mit à courir vers l’avant, même si Nami n’était pas plus loin qu’à quelques mètres, la distance qui les séparait s’allongea étrangement. Soudainement, il eut l’impression de se trouver à une bonne vingtaine de mètres d’elle, puis trente, quarante, cinquante….Kotori s’arrêta, l’air perplexe, quelques secondes. Dès qu’il cessa de marcher, il reprit sa place à pas plus de deux mètres de Nami. Une nouvelle fois, le jeune Hyuuga sourit. Kori Shinchuu no Jutsu était un Genjutsu efficace, mais pas dans une situation comme celle-ci. Si Kotori avait été à sa poursuite dans les bois ou si leur combat s’était déroulé sur un terrain plus grand, peut-être que l’astuce aurait fonctionné…Mais à petite échelle comme ici, il avait réussi à déjouer l’illusion très rapidement. Sortant une un mouvement éclair un kunai d’une pochette de son pantalon, il s’érafla la main pour rompre la technique de Genjutsu. Maintenant, Nami allait en prendre gros! À cette courte distance, elle était en plein dans le rayon d’action de sa technique la plus puissante, et avec sa vitesse augmentée par le Fuuton, elle ne pourrait pas y échapper facilement.

    « Hakke Sanjūni Shō » s’écria Kotori en se mettant en position.

    Rapide comme le vent, il frappa : premièrement, deux coups consécutifs, pour faire deux. Deuxièmement, une seconde vague de deux coups pour faire quatre. En troisième, quatre coups un à la suite de l’autre pour faire huit. Quatrièmement, huit coups exécuté à une vitesse hallucinante pour faire seize. Et finalement, seize coups consécutifs pour un grand total de trente-deux. Chacun des coups qu’il donnait étaient vif et rapide, en plus d’utiliser le principe du Jûken. Cette technique était une version incomplète de celle qu’utilisaient ses ancêtres. Normalement, soixante-quatre coups devraient être portés, mais Kotori manquait encore de vitesse et de dextérité pour l’accomplir complètement. Il avait déjà vu les ravages que pouvait faire sa technique à lui, alors il ne pouvait qu’imaginer ce qu’il serait capable d’accomplir une fois qu’il maîtriserait le produit final.



_________________

"I'm the last of my kind..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nami Kitai
Genin de Konoha
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation: 0
Affinités: Raiton

MessageSujet: Re: Balade qui se finit la nuit tombante. [ PV Kotori ]   Sam 17 Juil - 16:46

« Réfléchir, pour ne pas perdre le fil du combat et ne pas perdre tout cours ! »